PUBLICITÉ

Procès Bukangalonzo à la haute Cour : « Le droit a été dit, c’est une satisfaction pour nous » (avocats Grobler)

Jacquemin Shabani, avocat de Christo Grobler, administrateur d’Africom poursuivi dans le dossier Bukanga Lonzo s’est réjoui de la décision de la Cour constitutionnelle qui s’est déclarée incompétente à juger son client. Selon lui, le « droit a été dit. Le droit a triomphé ».

« La Cour constitutionnelle vient de se déclarer incompétente pour ce dossier (Bukanga Lonzo ndlr) c’est une satisfaction pour nous. Le droit a été dit. Le droit a triomphé », a confié à POLITICO.CD Jacquemin Shabani, avocat de Christo Grobler, administrateur d’Africom poursuivi dans le dossier Bukanga Lonzo.

- Publicité-

À l’audience du lundi 08 novembre, les avocats de Matata Ponyo et consorts avait soulevé des exceptions. La première exception a été soulevée par Me Nyabirungu, avocat de Matata. Cette exception a été relative à la présence des avocats représentant l’État à ce procès lié au parc agro-industriel de Bukanga Lonzo. La cour s’est prononcée, les avocats volontaires représentant l’Etat ont été priés de disposer.

Les autres exceptions soulevées par Nyabirungu et longuement relayées par ses confrères reposent sur la compétence de la Cour Constitutionnelle. Selon lui, il n’y a dans la salle ni président de la République ni Premier ministre. Même argumentaire développé par la partie Kitebi qui se demande par quel miracle l’ancien ministre délégué aux finances se retrouve poursuivi par un juge qui ne lui est pas naturel.

Ainsi, la Cour constitutionnelle déclare fondée et recevable les exceptions soulevées par les avocats de Matata et se déclare incompétente pour poursuivre le dossier. Par conséquent, Matata devrait être jugé en tant que Sénateur, conformément à ses fonctions présentes.

Dominique Malala

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU