PUBLICITÉ

RDC : Félix Tshisekedi et un envoyé spécial de l’ONU échangent sur la situation sécuritaire dans la région des Grands lacs

Le Chef de l’État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a échangé avec l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la région des Grands lacs, Huang Xia, sur les grandes questions relatives à la situation actuelle dans la région des Grands lacs. C’était ce jeudi 11 novembre 2021 au Palais de la nation à Kinshasa.

Huang Xia, accompagné par la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en RDC, Bintou Keita, déclare à la presse que le Président de la République, Félix Tshisekedi, attend impatiemment une collaboration plus étroite entre la RDC et les autres pays des Grands lacs.

- Publicité-

Il déclare également qu’il y a une forte attente du soutien des Nations unies, de l’organisation panafricaine et de la Sous-région notamment la CIRGL, la SADC et le reste de la Communauté internationale concernant cette collaboration.

Ces échanges avec le Président de la République, souligne Huang Xia, étaient une opportunité pour l’écouter et voir dans quelle mesure les Nations unies pourraient mieux travailler avec la RDC, dans la mise en application de l’accord cadre radicalisant.

Il précise, en outre, qu’ils ont retenu les analyses du Président et les priorités qu’il a identifiées.

L’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la région des Grands lacs, Huang Xia, lors du Conseil de sécurité tenu en octobre 2021, avait indiqué que les activités permanentes des groupes armés constituent dans la région des Grands lacs, «la principale menace à la paix et à la stabilité ».

Il s’est félicité du Plan d’action de la Stratégie pour la consolidation de la paix, la prévention et le règlement des conflits dans la région des Grands Lacs que son bureau a élaboré en juillet 2021. Pour lui, « cette approche inclusive, qui accorde aussi une place centrale à l’engagement des femmes et des jeunes, sera maintenue tout au long de la mise en œuvre de ce Plan d’action afin de favoriser un alignement sur les priorités des États et des peuples de la région ».

Il a notamment fait savoir que ces mesures visent concrètement à mettre en place, de manière concertée, des incitations dans le but de la reddition et du désarmement volontaire des forces négatives opérant dans la partie Est de la RDC. De ce fait, souligne-t-il, les efforts fournis par la RDC à travers son Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (PDDRC-S)servira de complément.

Christian Malele

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU