PUBLICITÉ

Deux « trafiquants » congolais arrêtés aux USA avec 937.57kg d’ivoire et 34kg d’écailles de pangolin d’une valeur d’environ 3,5 millions USD

Deux « trafiquants » congolais ont été arrêtés aux États-Unis et environ 3,5 millions de dollars d’ivoire, de corne de rhinocéros et d’écailles de pangolin ont été saisis le 4 novembre à la suite d’une coopération multinationale de plus de deux ans entre le service de Sécurité Diplomatique de l’Ambassade des États-Unis à Kinshasa, Homeland Security Investigations (HST) et le gouvernement de la RDC pour mettre fin aux opérations de trafic d’espèces sauvages.

« L’équipe spéciale a saisi 937.57 Kgs d’ivoire et 34Kgs d’écailles de pangolin d’une valeur approximative de 3,5 millions de dollars. Les Forces de l’Ordre congolaises et l’équipe de l’ambassade ont ensuite travaillé ensemble pour assurer un stockage approprié des articles saisis à la Banque centrale », rapporte un communiqué de l’ambassade américaine en RDC.

- Publicité-

L’ambassade américaine en RDC indique que cette opération a été menée dans le cadre du partenariat privilégie pour la paix, la prospérité et la préservation de l’environnement entre les États-Unis et la RDC.

S’agissant de cette affaire, le gouvernement américain, par l’intermédiaire du bureau des affaires internationales de stupéfiants et de répression (NL) du Département d’État a réitéré sa détermination d’assister la RDC à protéger ses ressources naturelles, de travailler ensemble pour contrecarrer ces acteurs néfastes et protéger la biodiversité RD congolaise.

« J’applaudis l’action rapide de la task force États-Unis-RDC. Le succès de cette opération illustre l’engagement concret du gouvernement des États-Unis à collaborer avec les forces de l’ordre congolaises pour combattre le trafic illicite d’espèces sauvages qui prive la RDC de ses trésors naturels et sert à financer les groupes armés et les terroristes », a réagi l’ambassadeur Mike Hammer.

Par ailleurs, martèle la même source, les États-Unis réaffirment leur volonté de collaborer avec la RDC pour renforcer sa capacité du système de justice pénale à enquêter, arrêter et condamner les trafiquants mais surtout de réduire le trafic de produits de la faune sauvage en RDC et de soutenir les efforts de conservation au niveau mondial.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU