Attaque rebelle de Chanzu : « les FARDC déterminées à en finir une fois pour toutes avec ces groupes armés qui doivent être neutralisés de manière définitive » (Armée)

- Publicité-

Les Forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC), ont confirmé, dans un communiqué rendu public la soirée de lundi, l’attaque dimanche de ses positions par le M23. « Dans la nuit du dimanche 07, aux environs de 22 heures, le mouvement insurrectionnel M223 a attaqué les positions de Chanzu et de Runyonyi, avec l’intention de mener d’autres actions de déstabilisation dans le territoire de Rutshuru et ailleurs dans la Province », indique-t-on dans ce document lu par le Général Sylvain Ekenge, Porte-parole du Gouverneur de la province du Nord-Kivu, précisant que «déjà du 12 au 21 juillet 2020, le M23 avait attaqué sans succès les localités de Bigega, Ndiza et Mikenge dans les environs de Chanzu, dans la Province du Nord-Kivu ».

Le document rappelle qu’en janvier 2017, ce même mouvement insurrectionnel avait été défait par les FARDC, dans sa tentative infructueuse de tenter d’attaquer les Monts Sabinyo, Bisoke et Karisimbi, en territoire de Rutshuru.

Du 02 au 03 novembre derniers, relève par ailleurs la même source, une autre aventure sans lendemain a été menée dans la ville de Bukavu par la milice dénommée « Actions pour un Congo nouveau ». Celle-ci s’était soldée par « la neutralisation de six miliciens, la capture des trente-six autres et la saisie d’une importante quantité d’armes de guerre, au terme d’une action militaire bien coordonnée conduite avec professionnalisme par les forces loyalistes ».

Les FARDC plus que déterminées

En outre, le communiqué annonce que présentement Bukavu baigne dans la paix et que toutes les activités ont bel et bien repris, tout en indiquant que les forces armées de la RDC tiennent à préciser que « la dernière attaque du M23 à Chanzu et ses environs intervient au moment où la RDC s’est engagée dans la phase de mutualisation des forces avec les pays voisins pour la normalisation des relations, en vue d’améliorer la situation sécuritaire dans la sous-région, pour une paix durable et un développement harmonieux de nos Etats ».

Le Général Sylvain Ekenge rappelle que « face à cette situation et dans le cadre de leur mission régalienne de défendre les frontières et l’intégralité du territoire de la république démocratique du Congo, et de protéger les populations et leurs biens, les FARDC ont pris toutes les dispositions qui s’imposent pour faire échec à cette énième incursion du M23 sur le sol congolais » surtout « qu’à l’heure actuelle les combats sont en cours et que les FARDC sont déterminées pour en finir une fois pour toutes avec ces groupes armés qui doivent être neutralisés de manière définitive ».

Cette tentative des Ex-M23 dans le territoire est intervenue le lendemain du séjour à Goma du Général d’armée Célestin Mbala Musese qui, la matinée de ce lundi, a présidé au Gouvernorat du Nord-Kivu, une réunion de sécurité à l’intention des Commandants des unités de l’Armée et de la Police nationale congolaise, en présence du Gouverneur le Lt général Constant NdimaKongba, signale-t-on.

Aux dernières nouvelles, fait-on savoir, l’Armée loyaliste de la RDC est redevenue Maitre des collines de Chanzu et Runyonyi. Des combats acharnés et rudes sont en cours pour récupérer les deux autres collines désertées la journée pour des raisons d’ordre stratégique.

Le Porte-parole du Gouverneur Militaire du Nord-Kivu appelle la population à collaborer avec son armée en se désolidarisant d’avec les forces nuisibles à la paix, conclut le texte.

Stéphie MUKINZI & ACP

- Advertisement -
- Advertisement -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection