Reprise procès Matata : « la place des voleurs c’est en prison et non au Sénat », scandent des manifestants devant la Cour constitutionnelle

- Publicité-

La Cour constitutionnelle siégeant en matière répressive appelle ce lundi 8 novembre, à son audience publique l’affaire Ministère public contre l’ancien Premier ministre Matata Ponyo Mapon, Patrice Kitebi Kibol Mvul, ancien directeur général de FPI et Glober Christo, directeur général de Africom, tous en liberté, dans le cadre de l’affaire parc agro-industriel de Bukanga Lonzo. Devant la Cour constitutionnelle, des activistes manifestent pour, disent-ils, réclamer la « condamnation » des coupables du fiasco du Parc agroindustriel de Bukangalonzo. Fanfares, chants et calcots : « la place des voleurs est en prison et non au Sénat », scandent-ils.

« Nous sommes venus réclamer justice. Nous étions ici il y a quelques mois, le 23 avril pour faire le sit-in devant le parquet près la Cour constitutionnelle pour s’enquérir de la situation concernant le dossier Parc agroindustriel de Bukangalonzo en ce qui concerne des centaines de millions USD englouties dans ce projet. Nous sommes contents avec l’ouverture du dossier et nous sommes venus pour la deuxième fois ce lundi pour réclamer le remboursement intégral de cet argent, englouti derrière des gens mal intentionnés pour miner notre développement. Nous invitons la justice à sévir les coupables soient punis », a confié à POLITICO.CD, l’un des manifestants.

Juste, après l’ouverture de l’audience le lundi 25 octobre, le président de la Cour avait suspendu et renvoyé l’audience à ce lundi 8 novembre. L’un des accusés, le Sud-africain Glober Christo n’avait pas d’interprète.

Soupçonné du détournement des fonds décaissés pour le projet Bukanga Lonzo, l’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo et consorts se sont présentés à l’audience avec leurs avocats.

Le procès est retransmis en direct sur la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC) pour permettre aux Congolais de suivre les péripéties d’un dossier qui implique des millions de dollars du contribuable qui ont pris une destination inconnue.

Stéphie MUKINZI

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection

%d blogueurs aiment cette page :