PUBLICITÉ

Nord-Kivu : Psychose générale à Rutsuru après des tirs nourris, les villages se vident

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont été attaquées de leurs positions dans la nuit de dimanche à ce lundi, à Runyoni et Chanzu, Mbuzi, territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu près de la frontière avec le Rwanda et l’Ouganda.

Après des intenses combats en armes lourdes et légères, les Forces armées de République démocratique du Congo (FARDC) ont fait un repli stratégique et cédé 3 villages entre les mains de ces rebelles. Il s’agit du village Chanzu, Runyoyi et Mbuzi, tous situés près de l’agglomération de Bunangana, en territoire de Rutshuru.

- Publicité-

L’identité des assaillants n’a pas encore été confirmées, cependant les autorités locales soupçonnent les rebelles du mouvement du 23 mars « M23 » d’être auteurs de ces attaques.

Cette situation a causé une psychose générale au chef des populations civiles. Des mouvements de déplacement massif des habitants sont observés. Certains prennent la destination de l’Ouganda et d’autres pour les autres localités à l’Ouest de Bunagana dans le territoire de Rutshuru. Entre-temps, des affrontements entre les Forces loyalistes et les forces négatives se poursuivent.

Actuellement une accalmie s’est installée après que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) aient renforcer ses troupes à Bunagana, localité frontalière avec l’Ouganda.

Pour l’heure, aucun bilan n’a encore été donné par les sources officielles.

Carmel NDEO

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU