RDC : Le FCC confirme sa participation à la marche prévue le 13 novembre aux côtés de Martin Fayulu

- Publicité-

La famille politique de l’ancien président, Joseph Kabila, le Front Commun pour le Congo (FCC) a officiellement confirmé sa participation à la grande marche pacifique du bloc patriotique composé de Lamuka, FCC, CLC, MILPRO et consorts, prévue le 13 novembre sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

Dans une déclaration faite mardi 02 novembre, le Front Commun pour le Congo a réaffirmé sa détermination à poursuivre, avec le peuple congolais et les autres forces sociales et politiques, signataires de la Declaration conjointe du 24 octobre dernier, le combat pour notamment, la défense de la démocratie, le respect de la Constitution et des lois de la République.

Par ailleurs, la famille politique de Joseph Kabila dit unir sa force aux côtés de Martin Fayulu Adolphe Muzito et consort pour exiger une CENI non instrumentalisée et véritablement indépendante; l’organisation des élections crédibles, libres transparentes, inclusives et apaisées en 2023; la fin de l’insécurité à l’ Est du pays mais également la suppression de RAM, une taxe qu’il considère « illégale et confuscatoire » par rapport au faible pouvoir d’achat de la population.

Imbu de l’atteinte de ces objectifs, Le FCC affirme avoir souscrire à toutes les actions de sensibilisation du peuple à travers le pays et a appellé par ricochet, tous ses partis et regroupements politiques à intensifier la mobilisation de leurs adhérents pour cette manifestation pacifique, qu’il qualifie de « grand rendez-vous avec l’histoire ».

Un rapprochement entre Fayulu, Katumbi et Kabila contre Tshisekedi ?

Il n’y a aucun rapprochement possible entre les deux ennemis préférés selon, le Front Commun pour le Congo. Dans une interview accordée à la Radio Top Congo, Geneviève Inagosi, députée nationale du FCC avait affirmé que la famille politique de Joseph Kabila a répondu à l’appel des pères des églises et non de Martin Fayulu.

« Nous nous sommes réunis autour des pères des églises, notamment les Églises catholique et protestante. Il y a également la Société civile pour l’intérêt de la population. L’appel vient des pères des églises et non exclusivement de Martin Fayulu », avait-elle annoncé insistant sur le fait que ce rapprochement circonstanciel a été motivé par l’intérêt supérieur du peuple Congolais.

« Depuis un temps, la population a beaucoup de difficultés, notamment sur la scolarisation des enfants, la prise en charge des enseignants, l’insécurité à l’Est, la taxe RAM qui continue à être imposée frauduleusement. Toutes ces préoccupations sont partagées avec Lamuka et le FCC », a-t-elle précisé.

Du côté de Ensemble pour la République, la position est encore ambiguë. Moïse Katumbi qui avait également exprimé sa position contre la désignation des animateurs de la commission électorale nationale indépendante (CENI), suite au manque de consensus, n’a cependant pas encore confirmé sa participation à cette marche.

- Advertisement -

Selon son porte-parole, Francis Kalombo, le chairman de « Ensemble pour la République » est toujours membre de l’Union sacrée, la coalition autour du président Tshisekedi et par conséquent, ne peut en aucun cas prendre part à une marche contre un partenaire, en attendant sa décision annoncée cette semaine.

« Moi, aujourd’hui je suis porte-parole, je peux engager les paroles de Moïse Katumbi. Nous n’allons pas prendre part à la marche du 6, parce qu’il faut quand-même respecter nos partenaires. Nous sommes dans l’union sacrée, nous n’avons pas quitté. Je vous dit que Moïse Katumbi n’est pas parti prenante à cette marche. Moïse, s’il veut faire une chose, il ne le fait pas en catimini», a fait savoir Kalombo au cours de l’émission Bosolo na politik.

C’est depuis le 24 octobre dernier qu’une synergie des forces politiques et sociales constituée notamment du FCC, Lamuka, CLC et autres mouvements citoyens ont annoncé des actions de grande envergure pour notamment dire non à une CENI politisée.

Initialement prévue pour ce 06 novembre, la marche a été reportée au 13 novembre. Selon les organisateurs, c’est pour éviter les confrontations avec les personnes mal intentionnées qui ont également annoncé leur marche le même jour.

Carmel NDEO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection