PUBLICITÉ

RDC : le FCC de Joseph Kabila « condamne sans réserve l’entérinement chaotique et irrégulier » de l’équipe Kadima

Dans une déclaration faite ce mardi 2 novembre dans la soirée, après une réunion « élargie », la famille politique de Joseph Kabila donne de la voix sur la situation tant politique que sociale qui prévaut dans le pays. Le Front Commun pour le Congo (FCC), prenant en témoin la communauté internationale et nationale, condamne « sans réserve », l’entérinement et investiture « chaotique » de l’actuelle équipe dirigeante de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

« Le FCC condamne, sans réserve, l’entérinement chaotique et irrégulier de l’équipe Kadima par l’Assemblée Nationale et son investiture par le Président de la République », lit-on.

- Publicité-

Soulevant le « manque de consensus » entre les parties prenantes au processus électoral mais également entre les confessions religieuses, le FCC « ne reconnaît pas » le bureau Kadima à la tête de la centrale électorale. Dans la même foulée, le FCC an’onque qu’il n’enverra aucun représentant à la CENI.

« Le FCC réaffirme qu’en l’absence d’un consensus entre les principales parties religieuses et singulièrement entre les Confessions, en ce qui concerne la présidence de la CENI, il ne reconnait pas l’équipe Kadima et n’y déléguera aucun représentant. Toute affirmation contraire ne sera qu’une supercherie de plus de la part d’un pouvoir insensible aux aspirations et souffrances du peuple, avec la complicité de personnes sans mandat, sans représentation à l’Assemblée nationale et sans assise politique sur le terrain », renchérit la famille politique de Joseph Kabila.

Stéphie MUKINZI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU