PUBLICITÉ

« Quand on aime son pays, il faut lui trouver des solutions » (Pascal Kasongo Mwema, DG ai de Congo Airways)

La baisse des prix des billets d’avion ne fait pas que des heureux. Si pour les passagers, la réduction des tarifs est une aubaine puisque ça leur permet de voyager à travers le pays et de le découvrir. Pour les compagnies aériennes, cette baisse n’est pas sans conséquences négatives. La compagnie d’Etat Congo Airways n’est pas exemptée.

En effet, en créant Congo Airways, l’engagement des autorités était que les personnes et leurs biens voyagent en toute sécurité dans les conditions financières acceptables. Mais, cela n’était pas le cas tout de suite.

- Publicité-

« Il y a une époque où pour aller de Kinshasa à Goma, il fallait payer 1200 dollars. Mais pour 1200 dollars, vous pouvez avoir un billet Paris New-York, Bruxelles-Dubaï et nous, nous étions toujours au Congo et il fallait payer 1200 dollars. Quand on aime son pays, il faut lui trouver des solutions. On a un pays à la taille continent et il faut lui trouver des solutions » a martelé Pascal Kasongo Mwema, Directeur Général ai de Congo Airways face à la presse.

Pour l’actuel patron de Congo Airways, sa compagnie a rempli un engagement et pour cela il est « satisfait ». Néanmoins Pascal Kasongo Mwema et son équipe font face à un « paradoxe ». Le Directeur Général de cette compagnie publique renseigne « à la fois nous avons eu une augmentation de la demande des passagers, à la fois nous avons eu une baisse des revenus ».

Face à cette baisse des revenus, il compte développer d’autres alternatives : « Ce que nous devons faire, c’est de trouver des palliatifs. Il y a différentes sources de revenus et notre équipe est en train de se tabler pour développer d’autres sources de revenus. On a vu pendant la Covid des compagnies passagères qui se sont lancés dans le cargo. Nous disons que ce sont des activités que nous allons étudier et voir dans quelle mesure nous allons pouvoir les exploiter. Il y a différents types d’activités génératrices de revenus que nous allons développer pour pallier à cette baisse des revenus »

Pour l’instant Congo Airways a quatre appareils en propre dont deux Airbus. En outre deux avions Embraer ont été pris en location pour faire face à l’augmentation des passagers suite à la baisse des prix des billets. Congo Airways aura quatre autres avions qui vont arriver progressivement à partir du mois de décembre 2021.

A noter que depuis le 30 juillet 2021, Congo Airways a une nouvelle équipe dirigeante pilotée par Pascal Kasongo Mwema comme Directeur Général ai, Claude Mubenga Directeur Général Adjoint et Jules Mangala, Directeur des Opérations. Ce comité vient de totaliser 100 jours d’où l’exercice de redevabilité devant la presse. Cette nouvelle équipe dirigeante espère avoir un lendemain meilleur pour Congo Airways qui doit être une grande compagnie à la dimension de la RDC, un grand pays au cœur de l’Afrique.

Blaise BASOMBOLI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU