Un sondage pointe Tshisekedi gagnant devant Fayulu, Bemba et Katumbi si les élections se tenaient cette année

- Publicité-

Dans un sondage national, publié en ce mois d’octobre 2021, le Bureau d’études, de recherche et consulting international (Berci) et le Groupe d’étude sur le Congo (GEC) présentent le Président Félix Tshisekedi comme l’homme politique le plus populaire en RDC avec 48% d’opinion favorable, une régression par rapport à sa première année, selon cette même enquête, qui évalue le sentiment populaire six mois après la nomination du Premier ministre Congolais Jean-Michel Sama Lukonde.

Ce rapport réalisé deux ans avant la tenue des scrutins donne cependant une idée approximative de la popularité comparative. GEC conclut que Félix Tshisekedi l’emporterait devant ses possibles grands challengers en 2023 notamment Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et Martin Fayulu au cas où la CENI organisait les élections aujourd’hui.

« Si les élections avaient lieu aujourd’hui, notre sondage suggère que Tshisekedi l’emporterait avec 32 % des voix. Katumbi, Fayulu et Bemba sont loin derrière, avec respec- tivement 16 %, 13 % et 12% des intentions de vote », a-t-on lu dans ce rapport parvenu à POLITICO.CD

Contexte

Selon GEC, dans la lutte pour le pouvoir politique, Félix Tshisekedi a pris le dessus, bien qu’à la tête d’une coalition jugée « fracturée »
et « fragile ». Le Groupe d’étude sur le Congo révèle que six mois après l’investiture du gouvernement Sama Lukonde, 51% des personnes interrogées pensent que le pays va dans la bonne direction. Ce score est stable depuis l’arrivée de Tshisekedi au pouvoir, alors qu’une écrasante majorité des répondants estimaient que la RDC prenait une mauvaise direction pendant les dernières années du gouvernement Kabila.

Selon GEC toujours, le travail du gouvernement Sama Lukonde est plus apprécié dans le secteur de la justice, où 53 % des personnes interrogées se disent satisfaites. Suivent l’éducation, la liberté d’expression et les droits civils. Les personnes interrogées dans cette enquête sont en revanche moins satisfaites de l’accès à l’eau et à l’électricité, où seulement 27 % ont des opinions favorables de l’action du gouvernement dans ces secteurs.

Dans un tableau comparatif, GEC poursuit que ces six derniers mois, la popularité de l’actuel Premier ministre a considérablement chuté, passant de 66 à 48 %. « Ce chiffre est probablement lié à la fin de sa période de grâce autant qu’il est une indication des actions de son gouvernement », précise l’enquête qui cependant, estime que Sama Lukonde est nettement plus populaire que son prédécesseur Sylvestre Ilunga Ilunkamba, qui a quitté la primature avec 9 % d’opinions favorables en mars 2021.

D’après le sondage, Sama Lukonde reste même plus populaire que n’importe quel autre politicien, à l’exception de Tshisekedi.

Autre point positif présenté dans cette enquête est l’appel du Premier ministre à réduire les dépenses de l’État qui a été massivement salué. « Lorsqu’on leur a demandé quelles institutions devraient être plus économes, la grande majorité (80 %) des personnes interrogées ont ciblé la présidence et le parlement, qui sont généralement considérés comme ayant des budgets pléthoriques.»

Ce déclin, confie GEC, prévaut dans tout le spectre politique, ce qui est sans doute le signe d’un cynisme rampant à l’égard de la politique, deux ans et demi après la première alternance politique du pays par les urnes. Et d’indiquer, « même Moise Katumbi et Jean-Pierre Bemba, qui sont partenaires de la coalition de Tshisekedi mais qui sont aussi considérés comme des concurrents probables à la présidentielle de 2023, ont vu leur cote de popularité baisser au cours des six derniers mois, passant respectivement de 61 à 46 % et de 49 à 40% », fait remarquer le Groupe d’études sur le Congo.

Serge Sindani

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection