l'info en continu

L’armée assiège « un bastion des hostilités, » 80 éléments et un général autoproclamé neutralisés à Djugu

- Publicité-

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), ont affirmé ce lundi 18 Octobre 2021, avoir récupéré plusieurs localités dans la région de Mwanga, Lipri et Ngongo. En effet, toutes ces contrées étaient considérées comme l’épicentre des hostilités de la coalition rebelle CODECO/FPIC dans le secteur Walendu-Datsi, en territoire de Djugu dans la province de l’Ituri.

Selon le Porte-parole de l’armée, le lieutenant Jules Ngongo , qui a livré cette information à POLITICO.CD, depuis une semaine les vaillants soldats FARDC ont lancé des assauts répétés contre les différentes positions des miliciens. Au cours de ces combats sur les fronts notamment au Nord et Sud, les forces loyalistes ont, sous le commandement du Gouverneur militaire Luboya N’kashama, remporté une victoire « fracassante », en assiègeant désormais le bastion de ces rebelles dans le territoire de Djugu.

- Publicité-

« 81 éléments des groupes armés ont été neutralisés dont un chef rebelle autoproclamé général et son S4 dans la région de Mwanga, 62 autres miliciens ont aussi été capturés. 29 ADF se sont rendus à l’armée avec 16 armes, 26 autres armes récupérées lors des combats sur les fronts Nord et Sud. C’est le bilan des opérations militaires menées en Ituri lors de la 2e phase pendant cette période de l’état de siège », a-t-il déclaré à POLITICO.CD.

Selon l’armée, ces offensives militaires engagées contre tous les groupes armés encore actifs dans la province de l’Ituri, visent notamment à « imposer la paix et restaurer l’autorité de l’État à l’esprit et à la lettre de l’État de Siège décrété par le Président Félix Tshisekedi. »

« Gardez le silence. Nous devons maintenant connaître que la paix sera là, même si vous montez ou vous descendez, la paix sera là », a martelé le lieutenant général Luboya N’kashama, Gouverneur militaire de l’Ituri.

La nouvelle victoire des forces armées à Mwanga, Lipri, Ngongo et Lipri, démontre, d’après Jules Ngongo, l’héroïsme des vaillants militaires engagés au front pour éradiquer définitivement les ennemis de la paix.

Auteurs de pplusieurs exactions atroces sur les populations de Djugu, les rebelles de la CODECO coalisés aux FPIC sont aussi cités dans les dernières attaques ciblées à Komanda, dans le territoire d’Irumu où les étrangers ADF sont actifs.

Serge Sindani

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU