Dépolitisation de la CENI et tenue des élections en 2023 : LAMUKA reçu au Parlement européen

- Publicité-

À seulement deux ans de la date butoir de 2023 pour la tenue des élections selon la constitution, la classe politique est presque ébullition. La dépolitisation du bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le respect du délai constitutionnel pour l’organisation de futures élections de 2023 et l’impartialité de la Cour constitutionnelle ont été mercredi 13 octobre à Bruxelles au cœur des échanges entre une délégation de Lamuka, plateforme de l’opposition, et la commission des Droits de l’homme du Parlement européen.

Selon Albert Mukulubundu, chargé des relations extérieures de Lamuka, les échanges avec la commission des Droits de l’homme, ont aussi tourné autour des sanctions que cette plateforme sollicite pour les violations des droits humains en rapport avec les répressions de ses marches pacifiques.

« La séance de travail a tourné autour des questions liées aux droits humains en RDC. Les manifestations pacifiques de Lamuka ont été réprimées. Lors de notre séance de travail avec les responsables des droits humains, nous leur avons demandé de rappeler à la RDC ses engagements, parmi lesquels le respect des droits humains. Nous avons aussi demandé les sanctions ciblées contre les responsables de différentes répressions », Albert Mukulubundu.

Stéphie MUKINZI

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection