La RDC signe un méga contrat immobilier avec firme Émirati EMAAR

Le ministre congolais des Affaires Foncières Molendo Sakombi et son collègue de l’Urbanisme et Habitat Pius Mwabilu ont signé, au nom de la RDC, un important contrat avec le géant immobilier des Émirats Arabes Unis, EMMAR, apprend POLITICO.CD ce mercredi 13 octobre 2021.

0
988

En présence du Président Félix Tshisekedi et de Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-président, Premier ministre et ministre de la Défense des Émirats arabes unis, Molendo Sakombi et Pius Mwabilu, respectivement ministre des Affaires foncières et ministre de l’Urbanisme et habitant, ont signé important Mémorandum d’entente (MOu) avec le géant EMAAR PROPERTIES, représenté par son Président du Conseil d’administration, Jamal Bin Thaniah.  Cette signature est fruit de la tournée du président congolais dans ce pays du golf.

Emaar Properties est, avec Nakheel Properties, l’une des deux grandes sociétés immobilières de Dubaï. Fondée en 1997, elle développe de nombreux projets, dont le Burj Khalifa, le gratte-ciel le plus haut du monde, et le Dubai Mall, le plus grand centre commercial au monde. Cet accord, consulté exclusivement par POLITICO.CD, prévoit notamment un « Partenariat gagnant-gagnant – Création et promotion d’emplois ; – Formation des cadres nationaux ; – Transfert de technologie; – La sous-traitance locale ; – Aménagement des zones de travail ainsi que le bien-être de la population locale ».

Le ministre congolais des Affaires foncière Molendo Sakombi et son collègue séjournaient à Dubaï depuis plusieurs jours afin de négocier les termes de cet accord. Ils ont précédé le président Félix Tshisekedi qui est arrivé dans le pays le samedi  09 octobre. Dans ce mémorandum, les deux parties s’engagent à  «  définir conjointement une feuille de route de collaboration et de coopération pour l’exécution du programme d’aménagement urbain et des conventions spécifiques y afférentes ». Plus clairement,  EMAAR PROPERTIES s’engage notamment à :

– Assurer le financement de toutes les activités du programme, notamment les études de base, de préfaisabilité et de faisabilité du programme, incluant le plan d’affaires;

– Négocier, finaliser tous les accords définitifs nécessaires à la mise en œuvre du programme, y compris l’accord nécessaire entre les parties, la vente et la location des parcelles ;

– Faciliter une entente et des arrangements avec les investisseurs intervenants pour participer à l’élaboration du programme ;

– Développer le projet seul ou en collaboration avec les investisseurs de son choix ;

– Financer la viabilité des sites couverts par cette convention.

De son côté, toujours selon ce document consulté par POLITICO.CD, l’Etat congolais s’engage à :

– Mettre à disposition de la partie EMMAR les concessions foncières aptes à recevoir les différents projets à convenir ;

– Accorder l’exclusivité de la mise en marche pendant trois mois ;

– Obtenir les agréments juridiques et administratifs nécessaires visant à faciliter l’accès de la société EMAAR au bénéfice de la loi 014/005 du 11 février 2014 relative au régime fiscal, douanier, parafiscal des recettes non fiscales applicables aux accords de collaboration et de collaboration

projets ;

Durant la même rencontre entre le président Tshisekedi et le Sheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, 6 autres accords bilatéraux ont été signés. Ces accords ont tourné entre autres sur la non-double imposition; la coopération douanière; la protection des investissements;  la création d’une Commission mixte RDC-UAE ; ainsi qu’un accord entre la société Masdar et le Ministère des ressources hydrauliques de la RDC ou encore un autre accord entre la Chambre de Commerce des Émirats et la FEC, les entreprises de RDC.

Par ailleurs, la RDC  va bénéficier d’un milliard de dollars d’investissements venant des Emirats Arabes Unis. L’annonce a été faite dimanche par le prince héritier d’Abu Dhabi, Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane. Une enveloppe qui devrait être investie notamment dans le secteur minier. Vice-commandant en chef des forces armées, le prince héritier d’Abu Dhabi a également  annoncé un don de 30 véhicules militaires blindés tactiques. Ils sont destinés à soutenir la RDC dans la lutte contre le terrorisme, particulièrement dans l’Est.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.