PUBLICITÉ

Assemblée nationale : motion de défiance rejetée, Augustin Kibassa sauvé de justesse

Après des vives tensions autour des matières inscrites à l’ordre du jour, le Ministre des PTNTIC, Augustin Kibassa est sauvé de justesse avec une motion incidentielle soulevée par le Député national, Jean-Pierre Kayembe Ilunga. Selon lui, la plénière ne peut traiter la motion de défiance contre le ministre au moment où la matière sur la question orale avec débat n’avait pas été vidée de sa substance.

« On n’avait pas vidé la question orale avec débat et on veut ajouter encore une motion de défiance. Le ministre est venu pour sa réplique aux questions qui lui ont été posées. Cette motion viole la procédure. Cela devrait être déposée après avoir vidé la matière sur la taxe RAM », a-t-il déclaré.

- Publicité-

Face à cette intervention, les députés nationaux du FCC fidèle à Joseph Kabila ont, de leurs parts, réagi pour appeler le speaker de la Chambre Basse du Parlement d’inscrire à l’ordre du jour, contre toute attente, la motion de défiance pour son examen afin d’annuler la question orale avec débat.

Mais, l’initiateur de la question orale avec débat sur la taxe RAM, le député national Claude Misare Mugomberwa n’a pas voulu cautionner l’idée d’abandonner les questions qui ont été posées au Ministre de PTNTIC. D’où, il a soutenu la poursuite de la question orale avec débat. Plusieurs députés nationaux membres de l’Union Sacrée ont soutenu la motion incidentielle soulevée par le député national Jean-Pierre Kayembe Ilunga à l’instar de Daniel Mbau.

À contrario, mécontents, les députés nationaux du Front Commun pour le Congo (FCC) ont quitté la plénière. Il sied de noter que la plénière a voté à main levée la motion incidentielle pour continuer sur la question orale avec débat sur la taxe RAM.

Christian Okende

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU