PUBLICITÉ

Affaire RAM : Jean-Marc Kabund tente de sauver Kibassa en prônant « une sortie honorable »

En République Démocratique du Congo, la taxe sur le Registre des Appareils Mobiles (RAM), continue à faire couler beaucoup d’encres et de salives. Dans cette affaire, le Ministre des PTNTIC, Augustin Kibassa est sur le gril. Une motion de défiance est déposée par le Député Jean-Marie Bulamba du Front Commun pour le Congo (FCC).

Au sein de l’Union Sacrée de la Nation, le débat sur la taxe RAM a créé la divergence des vues. Pour dissiper les zones d’ombre, une réunion s’est tenue ce lundi 11 octobre 2021. Ont pris notamment part à cette rencontre, le Premier Ministre Sama Lukonde, le Président de l’Assemblée Nationale Christophe Mboso, le Premier Vice-Président Jean Marc Kabund ainsi que les Députés Nationaux.

- Publicité-

Après l’intervention du Premier Ministre et celle du Président de la chambre basse du parlement, dans sa prise de parole, Jean-Marc Kabund qui veut tirer Augustin Kibassa du gouffre, a prôné pour « une sortie honorable ».

« Je vais parler ici non pas comme un technicien mais comme un politique d’une majorité au pouvoir : je pense que cette question suscite des passions, mais que nous devons nous regarder droit dans les yeux, a-t-il lancé. Je voudrais rafraîchir la mémoire de nos collègues : nous avons critiqué le ministre mais personne n’a pris en compte le fait que ce n’est pas lui qui a instauré la taxe. C’est l’ARPTC, qui dépend directement de la présidence », a déclaré Jean-Marc Kabund cité par le Magazine Jeune Afrique.

« Ce dossier a été discuté, examiné et décidé au niveau de la présidence parce que l’ARPTC ne dépend pas du ministre », a indiqué le Président a.i de l’UDPS.

Face au blocage, Kabund, qui fait figure de stratège de l’ombre de Tshisekedi, s’est résolu à dire qu’il fallait trouver une sortie « honorable » pour le ministre.

« J’ai comme l’impression que nous allons sortir de cette salle sans compromis. […] Vous défendez le peuple, oui, mais nous faisons aussi la politique », a dit Jean-Marc Kabund.

Face à l’évidence, il se dégage qu’aucun consensus n’a été trouvé quant à l’usage de la taxe RAM devenue la pomme de discorde. Dans ce dossier, Augustin Kibassa a-t-il y laisser sa tête ou pas ? Waid and see.

Junior Ngandu

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. « J’ai comme l’impression que nous allons sortir de cette salle sans compromis. […] Vous défendez le peuple, oui, mais nous faisons aussi la politique », a dit Jean-Marc Kabund.
    Ce Kabund qu’est-ce qu’il attend par faire la politique ?
    La politique n’est pas « voler la population, tromper la population ou tuer la population, mais c’est l’art de gérer la population, gouverner.

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU