PUBLICITÉ

État de siège : des localités conquises et 5 jeunes « recrutés par un réseau criminel pour le compte des ADF » arrêtés au Nord-Kivu

Cinq (5) jeunes gens suspects en provenance de Goma vers Butembo ont été appréhendés par la Direction Générale de Migration dans
un hôtel à Kiwanja, rapporte le compte-rendu de la vingt-troisième réunion du conseil des ministres tenu vendredi 08 octobre par visioconférence.

Selon le ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, il se révèle, de leurs déclarations, qu’ils ont été recrutés par un réseau criminel pour le compte des ADF/MTM.

« Ils ont été mis à la disposition de l’auditorat militaire pour des investigations approfondies. Les services de sécurité s’attèlent donc à démanteler tous les réseaux de recrutement et de ravitaillement des forces négatives », a rassuré le patron de la Défense Nationale cité dans le compte-rendu consulté par POLITICO.CD

Dans ce même chapitre, il a aussi fait part au Conseil d’une situation sécuritaire qui demeure calme et sous contrôle des Forces de défense et de sécurité sur l’ensemble du pays.

Dans sa présentation, Gilbert Kabanda a indiqué que les opérations militaires se poursuivent normalement dans le cadre de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu dans l’objectif de restaurer la sécurité, la paix et l’autorité de l’Etat.

En Ituri, poursuit-on, les FARDC ont repoussé l’attaque des combattants CODECO/Bon Temple dans les localités de KOBU et de KILO en territoire de Djugu. « Cette contre-attaque leur a permis de consolider leur position dans cette partie du pays. Une action similaire a été signalée dans la cité de Komanda à la suite d’une tentative vouée à l’échec des combattants de la coalition FPIC–FRPI. La vigilance de nos éléments a permis de limiter les dégâts », a précisé le Ministre.

Par ailleurs, dans le territoire de Masisi, le gouvernement souligne qu’une offensive des FARDC menée le 29 septembre 2021 s’est soldée par la récupération de six localités sur l’axe Masisi, notamment Singa, Hembe, Lubula, Shango, Bindobindo, Lushebere. « Des armes et des munitions ont été récupérées et 11 combattants de la coalition APCLS – FDLR/FOCA ont été neutralisés », a confie Gilbert Kabanda.

Et de poursuivre : « À la même date, six (6) autres localités sont passées sous le contrôle des FARDC sur l’axe Kinyana occasionnant la neutralisation de 22 combattants ennemis et la reddition d’une dizaine des combattants.»

Serge Sindani

- Publicité -

EN CONTINU