samedi, octobre 16, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

« Les rebelles ADF possèdent des commerces et taxis dans la ville de Butembo » (Maire de la ville)

- Publicité-

Lors d’une tribune d’expression populaire tenue dans la journée de vendredi 24 septembre au rond-point Vuhira situé entre les quartiers Wayene, Kamesi Mbonzo et Kimbulu, le Maire intérimaire de la ville de Butembo, le commissaire supérieur principal, Mowa Baeni Telly a révélé que les ADF détiennent certains commerces et taxis dans la ville de Butembo.

Cette tribune avait pour objectif de sensibiliser la population de ce coin à une meilleure collaboration avec les autorités pour se désolidariser avec les forces négatives, auteures de plusieurs exactions.

« Il y a des boutiques qui se multiplient ici. Et d’après les informations à notre possession, certaines boutiques et motos taxis appartiennent aux ADF. C’est pourquoi nous sommes venus se sensibiliser notre population pour qu’elle puisse se désolidariser des ADF, puisque, les ADF ce sont nos ennemis », a attesté le Maire a.i de Butembo.

De son côté, le 1er vice-président de la coordination urbaine de la société civile de Butembo, Van Germain Katsiwa a émis le vœu de voir l’autorité urbaine fort de ces renseignements, de passer à l’action en traduisant devant la justice ces ennemis.

« C’est une autorité de l’état de siège qui a tout le pouvoir d’arrêter, d’ailleurs avec pour mission principale de pacifier la ville de Butembo. Donc, si aujourd’hui l’autorité urbaine dit avoir tombé sur des informations faisant état de la présence de l’ennemi nous voulons qu’elle passe en action, qu’elle traduise devant la justice ces éléments, que ça soit les enfants du milieu », a-t-il insisté.

Depuis plusieurs années d’aucun ne pense que parmi les facteurs explicatifs de l’insécurité persistante dans partie du pays, il y a notamment l’implication de la population locale mais également les magouilles au sein de l’armée.

Carmel NDEO

- Advertisement -
- Advertisement -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection