samedi, octobre 16, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

Beni : arrestation d’un étranger formateur des ADF à « la manipulation des drones »

- Publicité-

Un sujet étranger d’origine jordanienne considéré comme « formateur » des terroristes du groupe Forces démocratiques et alliées (ADF) à la manipulation des drones, a été arrêté sur un axe routier Beni-Kasindi, dans l’est de la République démocratique du Congo, apprend POLITICO.CD des sources gournementales citées par l’AFP.

« L’armée a arrêté un Jordanien sur la route Beni-Kasindi. Il a été transféré à Kinshasa et a été soumis aujourd’hui (mardi) à l’interrogatoire du parquet militaire. Cet homme avait la charge de former des terroristes ADF à la manipulation des drones », a déclaré Mardi 21 Septembre à l’AFP Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement congolais.

Selon une autre source, citée par l’Agence France Presse, Ce ressortissant étranger avait sur lui un titre de séjour de la République du Kosovo. Un document, consulté par l’AFP, indique son âge, 40 ans, et mentionne la nationalité non pas jordanienne, mais saoudienne.

Cependant, des informations parvenues à POLITICO.CD renseignent que ce présumé collaborateur des ADF est nommé ABOU OMAR, sujet Jordanien, mais de son vrai nom Hytan S.A. AFTAR. Il  a été capturé par les éléments FARDC entre le 17 et le 18 septembre 2021 à la périphérie de Beni derrière Kilya non loin de la Semuliki (entre Rizerie et la Semuliki) après une opération menée par les FARDC afin de neutraliser un « Al Qai’da. »

« A. Omar avait séjourné à Mwalika. Il est entré sur le sol congolais à partir de Kalemie en provenance de Kigoma (Tanzanie) par vol de la compagnie CAA. L’itinéraire suivi fut Kigoma-Kalemie-Goma. A partir de Goma, il a été embarqué dans une voiture jusqu’à Butembo le 14/8/ 2021.» a écrit Maisha RDC sur Twitter.

L’arrestation « serait la première indication claire que l’État islamique (EI) fournit à sa filiale congolaise une assistance technique directe pour améliorer ses capacités », a analysé auprès de l’AFP Laren Poole, chef des opérations de l’organisation américaine Bridgeway Foundation.

« S’il est confirmé que cet individu a été envoyé par la direction centrale de l’État islamique, ce serait également la première indication claire que l’État islamique fournit une assistance directe à son affilié congolais », a-t-il soutenu.

Depuis 2014, les rebelles ADF sont accusés d’être « responsables de massacres des milliers de civils dans la région de Beni. D’origine musulmane Ougandaise, les ADF sont maintenant présentés par l’organisation jihadiste EI comme sa « branche » en Afrique centrale.

En Mai dernier, le gouvernement congolais a décrété l’État de Siège dans cette partie du pays en raison de pacifier tout l’Est du pays, notamment les deux provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, écumées par des groupes armés locaux et étrangers.

Serge SINDANI

- Advertisement -
- Advertisement -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection