vendredi, septembre 17, 2021
DRC
56,357
Personnes infectées
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min
DRC
24,431
Personnes en soins
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min
DRC
30,858
Personnes guéries
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min
DRC
1,068
Personnes mortes
Updated on 17 September 2021 à 11:34 11 h 34 min

RDC : plus de 1.200 civils tués et 1.100 cas viols enregistrés en 2021 au Nord-Kivu et en Ituri.

- Publicité-

Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires ont enregistré la mort de plus de 1.200 civils et 1.100 viols cette année dans deux provinces de la RDC à savoir, le Nord-Kivu et l’Ituri.

Selon le rapport de cette Organisation des Nations-Unis parvenu à POLITICO.CD, les violences commises contre des civils par des groupes armés continuent à coûter des vies et à déplacer des milliers de civils dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), ainsi, elle relève que des millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire urgente dans cette partie orientale du pays.

En outre, le HCR a également enregistré 25.000 violations des droits de l’homme cette année. Les rapatriés représentent 65 % des violations graves des droits de l’homme enregistrées par le HCR et ses partenaires.

D’une manière générale, les attaques attribuées au groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) ont gagné en « brutalité depuis fin 2020 ». « Et la fréquence des meurtres de civils n’a pas diminué malgré l’état de siège déclaré début mai 2021 pour contrer les activités de ces groupes armés », a déclaré lors d’un point de presse vendredi dernier à Genève, Boris Cheshirkov, porte-parole du HCR.

Cette agence onusienne appelle à des mesures urgentes pour protéger les civils et à davantage de soutien de la communauté internationale. “À moins de quatre mois de la fin de l’année, nous n’avons reçu que 51% des 205 millions de dollars nécessaires en 2021 pour l’opération en RDC”, note le HCR.

Il sied de signaler que depuis le 06 mai, les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sont placées en état de siège, mesure exceptionnelle prise par le Chef de l’Etat pour lutter contre les groupes armés, notamment les ADF. Les autorités civiles ont, à cet effet, été remplacées par des officiers de l’armée et de la police. Mais les attaques des rebelles et les massacres des civils se poursuivent.

Dominique Malala

- Advertisement -
- Advertisement -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection