vendredi, septembre 17, 2021
DRC
56,357
Personnes infectées
Updated on 17 September 2021 à 10:34 10 h 34 min
DRC
24,431
Personnes en soins
Updated on 17 September 2021 à 10:34 10 h 34 min
DRC
30,858
Personnes guéries
Updated on 17 September 2021 à 10:34 10 h 34 min
DRC
1,068
Personnes mortes
Updated on 17 September 2021 à 10:34 10 h 34 min

CÉNI : LAMUKA saisit la CPI et l’hôtel de ville pour sa marche prévue ce 15 septembre

- Publicité-

A cinq jours de la tenue de la marche qu’elle avait annoncée depuis le mois d’août pour exiger un consensus autour des réformes électorales en prélude des scrutins de 2023, la coalition Lamuka a adressé le 09 septembre, une lettre au gouverneur de la ville de kinshasa, Gentiny Ngobila concernant information sur l’organisation ladite manifestation pacifique.

Selon une note signée par les Secrétaires généraux de l’ECidé et celui de Nouvel Élan, deux composantes de Lamuka, ce deuxième rappel fait suite à sa première lettre adressée à l’autorité urbaine depuis le 02 septembre qui n’a toujours pas reçu de réponse jusqu’à ce jour.

« Nous nous permettons de vous rappeler que sur pied des dispositions de l’article 6 du Décret-loi du 29 janvier 1999 portant réglementation des manifestations et des réunion publiques en RDC, il est imparti à l’autorité compétente ou son délégué un délai de 3 jours pour prendre acte de la déclaration préalable, à dater de son dépôt », peut-on lire dans cette note.

Et renchérir : « dans le cas qui requiert, outre la déclaration préalable visée à l’article 4, alinéa 2, l’autorité precitée dispose de 5 jours, à dater du dépôt de la déclaration pour répondre à la requête. Dans l’un et l’autre cas, le dépassement de délai emporte respectivement la prise d’acte et l’octroi d’office de l’autorisation ».

Cela n’étant pas fait, Lamuka considère que Gentiny Ngobila a déjà pris acte de la manifestation qui aura lieu le 15 de ce mois.

« Ayant déposé notre lettre depuis le 02 septembre 2021, nous constations aujourd’hui le dépassement de délai, et par conséquent, votre prise d’acte. Ce dont nous vous remercions », ajoute cette plateforme co-présidé par Martin Fayulu et Adolphe Muzito.

Dans le même ordre d’idées, Lamuka-Diaspora a déposé un mémo au bureau du procureur de la CPI en rapport avec la marche nationale qu’il organise dans 5 jours.

Dans son mémo Lamuka prévient que « Toute répression violente de la police sera documentée, ne restera pas impunie et le régime actuel en sera tenu pour responsable ».

Carmel NDEO

- Advertisement -
- Advertisement -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection