mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

Affaire vol à la DGRK : « Les vignettes et l’argent du coffre-fort des amendes des cache-nez ont été réellement volés » (Témoignages)

- Publicité-

« Il n’y a jamais eu vol à la DGRK », c’est ce qu’ont affirmé à tour de rôle le Directeur ad intérim de la Coordination Études et Contentieux, Mandjeku Lyongo, ainsi que le Directeur Général de la DRGK, Félicien Kuluta Ntula, à la suite des révélations publiées par POLITICO.CD sur un éventuel cambriolage intervenu entre le lundi 19 et mardi 20 juillet dernier, à sa Direction Générale.

Revenues à la charge, nos sources persistent dans des nouvelles révélations dont la Rédaction vous convie à découvrir en séquences. Tout d’abord sur le coffre-fort. Ces dernières soutiennent « qu’il y a bel et bien eu vol » et que « les vignettes et l’argent du coffre-fort des amendes des cache-nez ont été réellement volés ».

En effet, pour contraindre la population à respecter les mesures édictées par les autorités pour lutter contre la pandémie à COVID-19, plusieurs dispositions ont été prises dont notamment une amende de 10.000Fc (équivalent à 5 USD). Ces amendes perçues par la DGRK, suivant la procédure, devraient être déposées à la banque. Mais à en croire nos sources, il n’en est pas le cas.

« Les agents de la DGRK perçoivent les amendes à côté de la police avec les carnets, après ils amènent cet argent au Directeur de Recouvrement », font savoir ces sources avant de signifier : « En principe, dans la loi de finances publiques, après avoir perçu les amendes par les agents de la DGRK, ils devaient passer à la procédure de régularisation, donc faire une note de perception et d’aller payer à la banque ». Plus grave, il nous est confié qu’il s’agit de « l’argent des amendes perçu depuis le lancement de nouvelles mesures prises par le Gouverneur de la ville contre la Covid-19 ».

Autres éléments de taille dans cette affaire, il s’agit notamment des vignettes imprimées par l’entreprise Otojust qui est partenaire de la ville dans la production des vignettes. Cette entreprise, nous souffle nos sources, a perdu une boîte contenant des vignettes. Le danger encouru par cette perte et qu’il soit mis en circulation des faux-vraies vignettes dans la ville de Kinshasa.

Dans leurs réactions, la Direction Générale des Recettes de Kinshasa a rejeté en bloc tous les détails évoqués dans notre précédent article, provenant de nos sources. Dans notre prochain papier se rapportant toujours à cette affaire, POLITICO.CD reviendra, ce soir, sur le dossier du serveur volé et les traces des relances estimées à près de « 35.000.000 USD » perdues dont la DGRK n’a, si pas évoqué, tout simplement pas contredit lors de ses différentes communications.

Stéphie MUKINZI

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection