PUBLICITÉ

Loi sur la congolité : le Parti de Katumbi menace de quitter Félix Tshisekedi

L’Union Sacrée de la Nation risque de voler en éclat, à en croire les proches de Moïse Katumbi. À l’origine, la loi controversée sur la congolité, initiative du candidat malheureux à la présidentielle de 2018 Noël Tshiani et actuellement portée par le député national Nsingi Pululu.

Olivier Kamitatu, Directeur de cabinet du Président d’Ensemble pour la République, brandit la menace de rupture au sein de l’actuelle coalition gouvernementale. Il dit voir dans la loi sur la congolité, un projet susceptible de museler les ambitions de l’ancien Gouverneur du Katanga dont le parti est membre de l’Union Sacrée de la Nation, mega plateforme politique mise en place par le Président Félix Tshisekedi.

- Publicité-

« Une telle proposition n’a jamais été à l’ordre du jour de l’Union sacrée. À l’évidence, c’est une manœuvre de ceux qui veulent garder le pouvoir. Si on annonce une candidature à une élection deux ans et demi avant l’échéance, et que l’on commence déjà à envisager l’élimination des candidats, c’est un problème », a fustigé à Jeune Afrique, Olivier Kamitatu, Directeur de cabinet de Katumbi.

« Pour nous, la suite est claire. (…) nous risquons de franchir la ligne rouge. La mise à l’ordre du jour de l’Assemblée d’une telle proposition constituerait un point de non retour », laisse-t-il entendre.

Selon ce proche du Président d’Ensemble pour la République, « soit cette proposition est retirée, soit nous nous retirerons de l’Union sacrée », a-t-il prévenu avant d’ajouter : « il ne s’agit pas uniquement de la position de Moïse Katumbi. Ce dont il s’agit, c’est de maintenir les acquis qui sont dans la Constitution. »

Face aux prétentions attribuées à Félix Tshisekedi d’écarter certains candidats présidentiables, les proches du Président Congolais assurent qu’il n’est nullement impliqué dans la conception d’un tel projet.

« Nous n’avons pas été associés. L’initiateur est connu et ce n’est pas le chef de l’État », a réagi le Deputé Peter Kazadi, membre du parti présidentiel.

Ce proche du Chef de l’État fait observer que Tshisekedi « avait tous les moyens de laisser Katumbi en exil à l’extérieur du pays » mais qu’il a au contraire « tout fait pour qu’il revienne, contre la volonté de Kabila ». Et de se questionner : « Et maintenant que nous sommes en coalition, il voudrait l’éliminer de cette manière? » avant de répondre: « Félix Tshisekedi ne fonctionne pas comme ça. »

Pour rappel, le Député National, Nsingi Pululu, a déposé jeudi 8 juillet 2021, la proposition de loi sur la congolité. Cette initiative de l’ancien candidat à la présidence Noël Tshiani, vise notamment le verrouillage de l’accès à la Présidence de la République et à certains postes de souveraineté, uniquement aux congolais nés de père et de mère.

Junior Ngandu

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo Kamitatu, tu parles pour toi-même et non pour Katumbi. Tes menaces sont vide. Essaies seulement de quitter l’union sacrée et on verra combien de tes ministres et mandataires suivrons ton mot d’ordre.Moi je soutiens 100% Noel Tshiani et Hon Nsingi Pululu pour leur courage patriotique.

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU