mercredi, juillet 28, 2021
DRC
48,970
Personnes infectées
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min
DRC
18,450
Personnes en soins
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min
DRC
29,497
Personnes guéries
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min
DRC
1,023
Personnes mortes
Updated on 28 July 2021 à 14:54 14 h 54 min

RDC: Les incroyables déclarations douanières de la société SNIPS à Matadi

SERIE FRAUDE DOUANIÈRE — 2ème cas des 8 sociétés en RDC, appartenant toutes à des étrangers, qui ont systématiquement minoré leurs déclarations douanières afin de payer moins de taxes à l’Etat. Ensuite, elles ont monté des structures des prix insidieuses pour, cette fois, échapper au contrôle du ministère de l’économie. Révélations accablantes avec documents à l’appui.

- Publicité-

Matadi, capitale de la province du Kongo central, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, est une ville portuaire. Elle abrite le principal port maritime du pays. La ville dépend donc essentiellement de ce port que nous analyseront dans les prochains actes. Au numéro 28 de l’avenue Kinkanda, dans la commune de Matadi, la Société nationale d’Investissement et Progrès Social (SNIPS) y a ses sièges, discrètement. Cette société nous est inconnue jusqu’à ce que nous tombions sur un ensemble de déclarations totalement loufoques.

En effet, celles-ci affirment que durant la période de janvier à septembre 2020, SNIPS qui œuvrent dans le commerce de denrées de première nécessité, fait 290 déclarations douanières de 587 contenairs faisant 15.700 tonne de divers produits alimentaires congelés. POLITICO.CD a reçu 6 pages de relevés des produits concernés. Ces documents renseignent qu’il s’agit de plusieurs produits de nature différentes telles que les Cotis de coche, cuisses de poulet, babines de bœuf, poulets nus, saucisses, cous de dindes, sternum de porc, etc. Par ailleurs, sur ces mêmes documents, sont nommés les origines de chaque produit. Certains sont venus d’Allemagne, l’Inde, Brésil, Canada, Pologne, France Angleterre, Argentine, Belgique, Russie, Ukraine, etc.  Rien d’anormal, pourrait-on dire.

Cependant, la société prétend que ses produits ont tous, de manière unanime, la valeur uniforme et invariable déclarée de 0,40 $US le KG, indépendamment de leurs origines et de leur nature. « Nous disons qu’il s’agit d’une supercherie qui viole manifestement la législation douanière en matière de valeur en douane des marchandise dont les numéros des déclarations sont explicitement listes avec indication de la nature des produits importés et de leur origine », signale l’aviseur qui envoie une plainte à la DGDA.

« Tous ces produits ainsi dédouanés à la valeur CIF unique frauduleusement minorée de 0,40$US/Kg, soit 4,00 $US le carton de 10kg, devraient être vendus à 7 ou 8 $ par carton de 10 Kg. Or les prix de vente de ces produits sur le marché local varient entre 14 et 25 $us par carton », renseigne la lettre de l’aviseur, consultée par POLITICO.CD

POLITICO.CD n’a pas pu avoir la réaction de la DGDA au sujet de ces déclarations. L’auteur des documents parvenus  à notre rédaction atteste avoir envoyé la même copie à la police des douanes, au Président Félix Tshisekedi , au Premier ministre, au Ministre des Finances, au Procureur général près la Cour d’Appel de Gombe, au Secrétaire exécutif de la Cellule Nationale des Renseignements Financiers (CENAREF),  à l’Agence nationale de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC), à l’Inspection générale des Finances (IGF) et à la Fédération des Entreprises du Congo (FEC).

- Advertisement -
- Advertisement -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection