lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

Beni : les ADF tuent 11 civils à Rwangoma, les activités socioéconomiques paralysées

- Publicité-

Les rebelles Ougandais ADF ont de nouveau signé une nouvelle incursion sanglante, la nuit du mercredi à ce jeudi 1 juillet 2021 dans le quartier Rwangoma, en pleine ville de Beni (Nord-Kivu).

D’après les premiers témoignages recueillis par POLITICO.CD, les assaillants ont surgi aux environs de 21h en tirant des coups de balles. Ces rebelles ont ensuite procédé à tuer les civils l’un après l’autre. Un autre témoignage renseigne que ces hors la loi, utilisaient la ruse pour tuer d’autres civils. Dans certains domiciles, ils appellaient leurs victimes par leurs noms. De quoi laisser entendre qu’ils étaient accompagnés des collaborateurs originaires du coin.

« Ces rebelles ont surgi pendant les heures vespérales. Ce qui nous surprend c’est qu’ils ciblaient les domiciles, citant soit le nom d’un enfant ou soit encore ceux des responsables du domicile ciblé », a-t-il renseigné.

D’après Gloire Kivetsya, Président de la société civile de la commune Beu, 11 personnes ont été tuées au cours de ces nouvelles violences et plusieurs disparues. Il précise aussi que plusieurs maisons d’habitations et des boutiques ont été incendiées.

Cependant selon certaines indiscrétions, n’eut été l’intervention des FARDC le bilan serait très lourd.

Suite à cette situation,les jeunes de la commune Beu se sont soulevés pour protester contre cette nouvelle tuerie. La police déployée en ville a dispersé ces jeunes en usant des bombes à gaz lacrymogène et des balles réelles. Cette situation est à la base de la paralysie des activités socioéconomiques et scolaires. Les élèves ont été libérés des écoles, craignant des éventuels dégâts.

Les éléments de la police et des FARDC sont déployés dans toute la ville pour rétablir l’ordre public. Il appert de signaler que cette attaque est la première en ville de Beni après plus d’une année d’accalmie.

Azarias Mokonzi depuis Beni

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection