lundi, octobre 25, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 25 October 2021 à 16:28 16 h 28 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 25 October 2021 à 16:28 16 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 25 October 2021 à 16:28 16 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 25 October 2021 à 16:28 16 h 28 min

l'info en continu

« Joseph Kabila n’est pas mon ennemi. Mais, comme dans un couple, lorsque l’on n’est plus en accord sur les principes, il faut se séparer » (Félix Tshisekedi)

- Publicité-

Le Président de la République Félix Tshisekedi est revenu, ce mardi 29 juin, à travers un entretien accordé au magazine Jeune Afrique, sur sa relation parfois tumultueuse avec son prédécesseur Joseph Kabila, y compris avec le Front Commun pour le Congo (FCC), sa formation politique. Concernant son divorce d’avec Joseph Kabila, Félix Tshisekedi confie qu’il y avait entre eux « une trop grande divergence de vues ». Celui que ses partisans appellent « Fatshi », soutient que plusieurs questions « fondamentales » ne les mettaient pas en accord. Il en veut également aux proches de Joseph Kabila. Pour lui, ils cherchaient à ruiner ses efforts.

« Il y avait entre nous une trop grande divergence de vues, tout simplement. Nous n’étions pas d’accord sur plusieurs sujets que j’estime fondamentaux, tels que l’indépendance de la justice ou la transparence – indispensable selon moi – dans la gestion des affaires de l’État. Nous nous sommes battus dans le passé pour ces idéaux et il était inconcevable que nous y renoncions. Lorsque j’ai constaté que les actes que je posais pour réformer la magistrature, l’un des piliers de l’état de droit, faisaient l’objet de toutes les manœuvres possibles et que certains cherchaient à ruiner nos efforts, j’ai compris que nous n’avions rien en commun. Tout ce que nous nous étions dit au départ, pour défendre un même programme et une même vision, n’était finalement que de la poudre aux yeux », dit-il à Jeune Afrique.

- Publicité-

Au-delà de tout, Félix Tshisekedi rassure avoir maintenu le lien avec Joseph Kabila. Pour preuve, il affirme qu’ils se sont appelés récemment à l’occasion de leurs anniversaires respectifs.

« Nous nous sommes même récemment appelés pour nos anniversaires respectifs : nous sommes tous les deux nés en juin, lui le 4 et moi le 13. Joseph Kabila n’est pas mon ennemi. Mais, comme dans un couple, lorsque l’on n’est plus en accord sur les principes qui ont fondé une union, il faut se séparer, voilà tout », explique Félix Tshisekedi.

Stéphie MUKINZI

- Publicité -

EN CONTINU