PUBLICITÉ

La CENCO salue l’instauration de l’état de siège et les dispositions militaires prises par Félix Tshisekedi

Dans leur message de la 58ème assemblée plénière rendu public le 18 juin dernier, les « Princes » de l’Église catholique réunis au sein de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), saluent l’instauration de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Les Cardinaux, Archevêques, Évêques et Administrateur apostoliques rappellent avoir dénoncé à plusieurs reprises l’insécurité et les violences qui endeuillent la RDC. Et pour faire face à cette situation, ils se disent favorables aux dispositions militaires prises par le Président de la République Félix Tshisekedi.

« Nous avons, à plusieurs reprises, dénoncé l’insécurité et les violences qui endeuillent notre pays, plus spécialement dans le Nord et le Sud Kivu, ainsi qu’en Ituri. Ces événements malheureux, qui secouent notre pays, doivent être pour nous un motif d’assumer nos responsabilités et de resserrer davantage nos liens de solidarité et de fraternité, afin de raffermir notre amour de la Patrie. En ce sens, nous saluons les dispositions militaires prises par le Président de la République et l’État de siège récemment décrété dont nous espérons les effets positifs », annonce la CENCO.

- Publicité-

Par contre, les Princes de l’Église catholique déplorent le fait que certains de certains « compatriotes pactisent encore avec les agresseurs pour des fins égoïstes, et d’autres en font une exploitation politicienne pour tirer des dividendes ».

Dans un autre registre, la CENCO a noté également les efforts fournis par le Gouvernement congolais notamment la hausse des réserves de changes depuis l’investiture du Gouvernement Sama. À côté de ces prouesses économiques, la CENCO tire la sonnette d’alarme sur l’enrichissement d’une poignée d’individus au détriment de la population.

« Les efforts fournis par le gouvernement méritent d’être soulignés, notamment la hausse des réserves de changement au niveau de la Banque centrale, et des initiatives prises dans les différents ministères. Mais, la majorité de la population continue à faire face à l’extrême pauvreté. Curieusement, à côté d’elle, il y a encore et toujours une poignée de compatriotes qui s’enrichit de façon scandaleuse et sans cause. D’aucuns se demandent si ce n’est pas le fruit de la corruption et du détournement des deniers publics au profit personnel. Cette situation a aussi un impact négatif sur la cohésion nationale dans la mesure où elle creuse davantage le fossé entre les riches et les pauvres.

Stéphie MUKINZI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU