RDC: Retour sur la tournée internationale de Modéro Nsimba

0
3142

Le 08 juin 2021, le ministre Modéro Nsimba débarque à Madrid, capitale de l’Espagne, en direction du siège de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) où l’attendait un important rendez-vous. Le numéro un congolais du Tourisme vient reconnecter la RDC avec le monde. En effet, depuis plusieurs années, le pays n’a pas en effet payé ses contributions à cette institution spécialisée des Nations unies destinée à promouvoir et à développer le tourisme. L’OMT joue un rôle dans la promotion du développement du tourisme responsable, durable et accessible à tous, en veillant sur l’intérêt des pays en développement. Pays aux multiples personnalités, la RDC est désormais réhabilitée. « La RDC était en retard de près de 24.000 USD de frais de cotisation. Nous avons donc dû régler cette question. Et Aujourd’hui, notre pays peut jouir pleinement des avantages qu’offrent cette organisation des Nations Unies », explique le ministre.

Le Global Tourism Forum revient en RDC 40 ans après

Madrid n’était que le point de départ d’un long pèlerinage et de plaidoyer en faveur du tourisme congolais. Modéro Nsimba s’est par la suite rendu en Belgique, précisément à Bruxelles, où il a eu des entretiens avec le directeur de la fondation Zoo d’Anvers, Jeff du Pain. Les échanges entre les deux personnalités ont tourné autour du développement du Tourisme, notamment la préservation des espèces telles que les Bonobos dans la forêt, précisément dans la réserve des Faunes de la Lomako Yokokala dans la province de la Tshuapa. Plusieurs accords sont prévus à cet effet, renseigne le cabinet du ministre.

Destination Turquie, la partie la plus importante de la mission du ministre congolais. Du 10 au 12 juin 2021, la ville de Bodrum, située au sud-ouest de la Turquie au bord de la mer Égée, était au centre du tourisme mondiale. L’Institut du Forum mondial du tourisme y organisait l’édition 2021 de son événement, un de plus importants dans le secteur de tourisme mondial. L’institut a comme mission de «réduire l’impact négatif du tourisme, en augmentant l’impact plus positif des objectifs de développement durable dans le tourisme à l’échelle mondiale ».

Le ministre Modéro Nsimba, un des « Speakers » de l’événement aux côtés d’autres grandes personnalités telles que l’ancien premier ministre britannique Tony Blair, a plaidé et arraché la tenue de l’édition en 2022 en RDC. « Ce groupe de réflexion basé à Londres, qui se concentre sur l’industrie du tourisme et développe des projets d’économie et d’investissement liés au tourisme, a accepté de revenir en RDC 40 ans après. Une démarche entamée par Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Chef de l’État, et qui a été concrétisée par une situation d’accord à l’issue de notre participation », détaille le ministre.

Bulut Bagci, président du Forum mondial du tourisme, avait déjà rencontré le président Félix Tshisekedi l’année dernière pour aborder la question de la tenue de ce grand rendez-vous international du tourisme. Durant cet événement désormais attendu pour 2021 en RDC, des dirigeants politiques mondiaux, des experts en conservation et des dirigeants du secteur du tourisme se réuniront à Kinshasa pour aborder non seulement les questions de tourisme mondial, mais également des opportunités que présentent la RDC. « Ce rendez-vous marque un vrai retour de la RDC sur la scène internationale du tourisme, conformément à la vision du chef de l’Etat ».

UN Technology Bank et la numérisation du tourisme en RDC

Cette grande moisson n’a pas suffi au ministre Nsimba. Le lendemain, à Ankara, le ministre du Tourisme a rencontré les responsable de « UN Technology ». La Banque de technologie des Nations Unies pour les pays les moins avancés est une organisation mondiale dédiée à l’amélioration de la contribution de la science, de la technologie et de l’innovation au développement durable dans les pays les moins avancés du monde. Avec cette organisation Onusienne, la RDC, par l’entremise du ministre, a signé un accord cadre pour la numérisation et la digitalisation du secteur du tourisme en RDC, y compris la numérisation de l’économie touristique de la RDC.

La tournée du ministre va prendre fin avec un passage à Istanbul, aux côtés de l’Ambassadeur de la RDC en Turquie. Sur place, le N°1 du tourisme congolais et les autorités turcs ont également signé des accords pour la relancer la promotion du tourisme entre le deux pays. Ces accords ont essentiellement concerné la facilitation de visas pour les Congolais et la promotion, par les organisations publiques turcs, de la destination congolaise. C’est ainsi que Modéro Nsimba a regagné le pays, auréolé d’une tournée réussie.