jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 2:31 2 h 31 min

Tolérance Zéro : « Les violences sexuelles et celles basées sur le genre demeurent dans la plupart des cas impunies » (Félix Tshisekedi)

- Publicité-

Le Chef de l’État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a déploré l’impunité sur les actes de violences sexuelles faites à la femme notamment celles fondées sur le genre. Il a exprimé sa consternation par rapport à cette situation qu’il qualifie « d’humiliation », le samedi 19 juin 2021 depuis Goma où il a lancé officiellement la campagne nationale « Tolérance zéro Immédiate contre les violences sexuelles ».

« Les violences sexuelles et celles basées sur le genre demeurent, dans la plupart des cas impunis. Diverses raisons expliquent cette consternante réalité, notamment la non-dénonciation de ces crimes de la part des victimes, par crainte de représailles ou des stigmatisations socioculturelles; ainsi que la complicité de certains compatriotes ayant une sphère d’influence réelle ou supposée, qui induit l’inaction des structures chargées de la répression de ces abominations », a-t-il souligné.

Félix Tshisekedi a indiqué que la RDC s’est engagée à réduire le taux d’impunité sur les violences sexuelles faites à la femme.

« Face à cette évidence, la République Démocratique du Congo s’est résolument engagée dans l’inversion de la courbe de l’impunité. À cet effet, de nombreux efforts ont été entrepris dans l’amélioration du cadre légal aussi bien sur le plan de la répression que sur celui de la protection des victimes », a-t-il poursuivi.

À l’issue du 4ème sommet ordinaire et de la session spéciale sur les violences tenu à Kampala en décembre 2011, les Chefs d’États et Gouvernements des États membres de la Conférence Internationale de la Région de Grand Lacs, avaient résolus de combattre les crimes contre les femmes, prévenir et mettre fin à l’impunité, assister les victimes des violences sexuelles et celles basées sur le genre. Chaque Chef d’État devait lancer dans son pays, la campagne « Tolérance Zéro Immédiate » sur la violence sexuelle et basée sur le genre afin de matérialiser son engagement envers la communauté nationale qu’internationale.

Christian Malele

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection