PUBLICITÉ

Covid-19 : le Gouvernement envisage rendre gratuit le test rapide de COVID-19 aux frontières (Sama Lukonde)

Alors que la République démocratique du Congo fait face à la troisième vague du coronavirus, le Premier Ministre Congolais, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a annoncé qu’il y aura des tests rapides de la COVID-19 gratuits dans les prochains jours dans toutes les frontières du pays. Il l’a annoncé au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 07 juin 2021 à Goma au Nord-Kivu.

« Nous avons eu des échanges avec la Task-force de lutte contre le COVID-19, et nous avons levé l’option de procéder aussi désormais, cela va être annoncé dans les jours qui suivent, à des tests rapides, qui pourront permettre d’avoir le résultat après 15 minutes. Nous proposons que ces tests soient gratuits. Je peux déjà l’annoncer ici, comme cela nous, nous allons nous prévenir et ce sera beaucoup plus le gouvernement qui va prendre en charge », a-t-il révélé.

- Publicité-

Sama Lukonde affirme que le gouvernement est prêt à aller plus loin avec les mesures barrières afin que la pandémie ne se propage plus davantage.

« La problématique de la pandémie COVID-19 est une question qui préoccupe, non seulement le Chef de l’État, mais aussi tout le gouvernement de la République qui est mobilisé pour s’assurer que tout le pays puisse faire face à ce fléau. De ce côté là, le Ministre de la Santé est intervenu la semaine passée pour annoncer la montée au niveau de résultat des tests positifs de cas. Et donc, nous pensons que nous entamons la troisième vague et que par rapport à cela, il y a des mesures qui doivent être prises. D’abord, nous devons absolument renforcer les mesures barrières et peut-être qu’on ira plus loin pour s’assurer que cette pandémie ne se propage pas d’avantage et à une vitesse exponentielle », a-t-il martelé.

Le Premier Ministre fait remarquer « qu’Il faut aussi tenir compte justement de différents variant qui se sont développés. Le premier d’abord, celui du Royaume-Unis, par la suite celui du Brésil, et récemment celui de l’Inde. Et donc, nous sommes regardant vis-à-vis de nos postes frontaliers ».

Il a, par ailleurs, rasssuré la population de Goma qu’ils ont pris bonne note en ce qui concerne l’accès à l’INRB et compte l’améliorer davantage.

Christian Malele

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU