PUBLICITÉ

Nord-Kivu: l’armée annonce avoir conquis 12 localités autrefois occupées par des groupes à Masisi

Depuis l’instauration de l’état de siège dans le Nord-Kivu et l’Ituri, les Forces armées de la République Démocratique du Congo annoncent avoir conquis 12 localités dans le territoire de Masisi qui jadis étaient sous contrôle des groupes armés « détenteurs illégaux d’armes à feu ».

Cette révélation a été faite par le Major N’Djike Guillaumes, porte-parole du gouverneur militaire, le Lieutenant-Général Ndima Constant.

- Publicité-

« Malgré qu’il s’occupait du volcan Nyiragongo, sous son impulsion du Lieutenant-General Ndima Constant les opérations continuaient » a-t-il dit.

« Aujourd’hui par exemple dans le Masisi, il y a 12 localités qui sont déjà sous contrôle des FARDC » ajoute le Major N’Djike.

Avant de preciser : « Il y a des localités qui sont Singa, Embe, Lubula, Shango, Bindibindo, Lushebere et Kahanga sur l’axe Masisi centre. Et sur l’axe Kinyana, nous avons des localités telque Mbingwe, Bosoro, Kamoni, Kanyamatembe et Iwana, des localités étaient sous l’emprise des groupes armés (CMN,Nyatura…) aujourd’hui sous contrôle des FARDC »

L’armée ajoute qu’une centaine de rebelles ont été neutralisés dans cette même partie de la province du Nord-Kivu, plusieurs se sont rendus et capturés, des armes du type AK47 récupérées.

Il dit que cela est à inscrire dans le cadre de l’état de siège décrété par le chef de l’Etat.

Merveilles Kiro

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU