PUBLICITÉ

Possible nouvelle éruption : le Gouverneur annonce « l’évacuation obligatoire » des habitants de plusieurs quartiers de Goma vers Sake

Dans un message lu ce jeudi 27 mai à minuit, le Gouverneur militaire du Nord-Kivu Constatin Ndima annonce l’évacuation « obligatoire » des habitants de plusieurs quartiers de Goma vers Sake. Le Gouverneur fait savoir que « les données actuelles de la sismicité indiquent la présence de magma sous la zone urbaine de Goma avec une extension sous le lac Kivu. Compte tenu de ces observations scientifiques, on ne peut actuellement pas exclure une éruption à terre ou sous le lac mais celle-ci pourrait advenir avec très peu voire sans précurseur ». De ce qui précéde, il précise que « les zones d’habitations exposée par les risques liés aux coulées de lave c’est-à-dire destruction car incendie sont maintenant les quartiers ci-après : Majengo, Mabanga Nord, Mabanga Sud, Virunga, Mujovu, Murara, Kahembe, Miteno, Mapendo et le quartier le volcan. Ces zones seront exposées selon les points de sortie de coulées de laves lesquelles ne sont pas prévisibles pour le moment ».

« Nous recommandons et rappelons qu’il est très important de rester à l’écart du trajectoire de coulées de laves qui représentent un danger de mort par asphyxie ou brûlure sévère. Des risques supplémentaires sont liés à l’interaction de la lave et l’eau. Ils sont de plusieurs natures. L’interaction du magma avec l’eau du lac, déstabilisation du volume de gaz sous le lac Kivu et émission de gaz en surface potentiellement dangereux pour les populations exposées aux émanations », déclare le Gouverneur.
Et d’ajouter : « nous recommandons donc à la population de rester vigilante et à l’écoute des informations transmises par les autorités compétentes étant donné que la situation peut changer rapidement. La situation est sous surveillance constante. La mise à jour de ces recommandons sera faite régulièrement ».

- Publicité-

En prévision de cette éventuelle catastrophe et en accord avec les scientifiques volcanologues, le Lieutenant-Général Ndima annonce qu’ils ont « pris la décision de delocaliser la population des quartiers précités vers la cité de Sake. L’évacuation devra se faire dans le calme et sans précipitation sous la coordination des humanitaires avec les moyens de transport qui seront disponibilisés par l’autorité provinciale dans chaque quartier concernés ».

Les gens doivent emporter le strict minimum pour donner la chance à tout le monde d’embarquer et ayant pris soin de fermer leurs maisons.

‘Les services de sécurité publics patrouilleront pour sécuriser les biens et personnes. L’évacuation à un caractère obligatoire ceux qui n’obtempereronq pas encouront des risques inutiles. Le retour au domicile ne peut s’effectuer que sur recommandons des autorités provinciales », promet-il.

L’ONU a également décidé d’évacuer de Goma une majeure partie de son personnel de suite aux récurrences de tremblements de terre après l’éruption volcanique du Nyiragongo survenue le samedi 22 mai dernier.

Un expert en la matière, interrogé le mercredi 26 mai par Radio Okapi, mentionnait que les tremblements de terre augurent par moment des éruptions volcaniques imminentes.

Stéphie MUKINZI

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU