PUBLICITÉ

4ème Conseil des Ministres : Daniel Aselo note l’indignation de la population suite aux propos négationnistes de Kagame

Le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Décentralisation, Sécurité et Affaires coutumières, Daniel Aselo Okito, a présenté au Premier Ministre Sama Lukonde, l’indignation de la population Congolaise face aux propos négationnistes du président rwandais Paul Kagame sur les crimes impliquant des officiers de son armée documentés dans le rapport Mapping des experts des Nations-Unies. C’était au cours de la 4ème réunion du Conseil des Ministres tenue, ce vendredi 21 mai 2021 par visioconférence, et présidée par le Premier Ministre Sama Lukonde.

Il a en outre indiqué que l’état du territoire national est relativement calme.

- Publicité-

Le Ministre de l’Intérieur note que plusieurs territoires ont été reconquéris par les Forces armées de la Républiques Démocratique du Congo mais qu’il y a eu également plusieurs cas de reddition des miliciens.

« En Ituri, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont, après d’intenses combats ces derniers jours, récupéré 08 localités jadis occupées par les miliciens FPIC/Chini Ya Kilima, notamment Nyakasi 1, 2 et 3 ainsi que Sililo et Baiya, situées respectivement dans les Chefferies de Mobala et Bahemba dans le territoire d’Irumu », rapporte Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement.

Et de poursuivre : « Au Sud-Kivu, le seigneur de guerre « Raïa Mutomboki » Mabuli Mwanadamu, s’est rendu aux forces
armées le 18 mai 2021, à Ninja, dans le territoire de Kabare, avec 35 combattants armes et
munitions ».

Le Porte-parole du gouvernement renseigne que l’action humanitaire se déploiera de manière rapide afin de venir en aide aux populations déplacées suite à l’insécurité.

« Dans le même ordre, la Commission gouvernementale ad hoc placée sous la direction du Ministre d’Etat, Ministre du Budget a été chargée de préparer la riposte humanitaire dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. L’action humanitaire se déploiera rapidement pour prendre en charge les populations déplacées et répondre aux situations urgentes. Le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants a,
pour sa part, brossé la situation générale par zone de défense. En dehors des faits mentionnés par son collègue de l’Intérieur, spécifiquement dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, la situation
est sous contrôle ».

Patrick Muyaya indique que le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants a, à son tour, fait état de l’opération du bouclage du Camp Kokoko à Kinshasa.

« Il a fait le rapport de l’opération de bouclage effectué le 16 mai dernier au Camp Kokolo. Plusieurs arrestations ont été opérées, des armes saisies et des expulsions exécutées.
257 personnes ont été interpellées, 17 armes de guerre individuelles et 56 machettes et autres armes blanches saisies. 31 familles de civils irrégulièrement installées dans ce camp ont été déguerpies ».

Il y a lieu de signaler que La Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux a informé le Conseil que seules 25 personnes ont été retenues parce qu’ayant des antécédents judiciaires connues et identifiées comme des bandits, communément appelés Kuluna. Ces personnes seront transférées
au Service National à Kanyama Kasese.

Christian Malele

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce bien mais pourquoi ils ne traque pas les deux généraux soit disant congolais qui ont fait défection dans le plateau de minembue?

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU