PUBLICITÉ

Beni : Sheikh Djamali Moussa, vice-président de la société civile, assassiné à Mavivi

Le vice président de la société civile du groupement Batangi Mbau, Sheikh Djamali Moussa vient d’être assassiné par des hommes non autrement identifiés la soirée de ce mardi 18 mai 2021 dans la localité de Mavivi située dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). Son assassinat intervient moins d’un mois après celui du Cheikh Ali Amini à Beni, assassiné pendant à la mosquée centrale de Beni, pendant la prière du soir.

L’information est confirmée à POLITICO.CD par l’administrateur du territoire de Beni, Donat Kibwana qui précise que ce cadre de la société civile de Beni a été assassiné, lorsqu’il revenait de la mosquée.

- Publicité-

« Je confirme l’information, c’est avec tristesse aussi que nous avons appris la nouvelle,il a été abattu lorsqu’il revenait de la mosquée par des hommes inconnus,les enquêtes sont déjà diligentées pour dénicher les auteurs de ce crime », a-t-il confié à POLITICO.CD.

Il faut rappeler que Sheikh Djamali Moussa, figurait parmi les acteurs de la société civile qui dénoncent l’insécurité dans cette partie de la République Démocratique du Congo. Pendant plusieurs jours, il était menacé, apprend-on, par les ADF qui lui « avait raté à mainte reprise dans les attaques dirigées contre la population civile ».

Azarias Mokonzi depuis Beni

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU