PUBLICITÉ

Affaire de prêt présumé au FPI: Tryphon Kin-kiey fixe l’opinion

Dans un communiqué parvenu ce lundi 10 mai à POLITICO.CD, l’ancien ministre des PT-NTIC, Tryphon Kin-kiey Mulumba fixe l’opinion autour de l’affaire qui l’oppose au Fonds de promotion de l’industrie (FPI). « N’ayant aucune fois souffert d’incontinence verbale, je n’ai jamais communiqué sur le dossier FPI-FPG ayant opté de laisser à la justice que j’ai saisie de faire librement et en toute indépendance son travail. Aujourd’hui cependant, je romps avec ce silence responsable en vue d’éclairer la lanterne de ceux de mes compatriotes qui suivent une série des réseaux sociaux alimentés par des maîtres-chanteurs« , explique-t-il dans ce document.

L’éditeur du journal LE SOFT INTERNATIONAL explique par ailleurs que l’affaire qui présentée comme l’opposant au FPI, est en réalité une affaire entre cette institution et la banque commercial Trust Marchand Bank (TMB). « Le FPI, Fonds de promotion de l’industrie, déclare avoir transféré 460.000,00 $US à la TMB auprès de laquelle le Professeur Tryphon Kin-kiey Mulumba, fondateur de Finance Press Group que je suis, avait reçu un crédit de 230.000,00 € (240.000,00 $US). On peut supposer que la TMB, la Trust Merchant Bank, s’est saisie opportunément de ces fonds pour se rembourser le crédit de 240.000, 00 $US« , fait-il remarquer, avant d’énumerer huit questions autour de cette affaires dont :

- Publicité-

Question nr 1.
Qui a demandé au FPI de transférer ces fonds publics à la TMB, banque inconnue du FPG quand la banque référencée de FPG est la Rawbank ?

Question nr 2.
Sur quel compte ces fonds publics du FPI ont été versés à la TMB ?

Question nr 3.
Qui a actionné ce compte et sur ordre de qui ?

Question nr 4.
Qu’a fait la TMB de la différence soit 220.000,00 $US et pourquoi le certificat d’enregistrement de la résidence du Professeur Tryphon Kin-kiey Mulumba reste détenu à la TMB alors que la dette serait apurée ?

Question nr 5.
En quoi le Professeur Tryphon Kin-kiey Mulumba et Finance Press Group sont mêlés dans une affaire de détournement des fonds publics, d’escroquerie et tentative d’extorsion d’argent ?

Question nr 6.
Comment le FPI dont la mission est d’appuyer l’industrie congolaise s’est-il permis de dévier de cette mission pour aller rembourser des dettes des tiers en allant appuyer le secteur bancaire commercial ?

Question nr 7.
Alors que les affaires sont pendantes devant les cours et tribunaux, et qu’aucun juge n’a à ce jour rendu une décision définitive et irrévocable, que pourrait expliquer l’usage par le FPI des réseaux sociaux ?

Question nr 8.
Le contexte politique actuel ainsi que les questions judiciaires qui touchent les intouchables de jadis de ce pays que le FPG par le biais de ses médias exploitent en toute liberté et en toute indépendance peuvent-ils conduire ces personnes à perdre le sens de la maîtrise et à commettre des actes illégaux ?

Question nr 9.
Des lors que le FPI a choisi de voler au secours de ses amis banquiers en faillite, en quoi le FPG et son promoteur sont-ils redevables au FPI ?

« C’est à la justice et à la justice seule aussi bien au civil qu’au pénal désormais saisi, de faire librement et en toute indépendance son travail qui consiste à décourager des comportements criminels« , conclut Tryphon Kin-kiey Mulumba

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU