vendredi, mai 14, 2021
DRC
30,478
Personnes infectées
Updated on 14 May 2021 à 8:26 8 h 26 min
DRC
3,102
Personnes en soins
Updated on 14 May 2021 à 8:26 8 h 26 min
DRC
26,601
Personnes guéries
Updated on 14 May 2021 à 8:26 8 h 26 min
DRC
775
Personnes mortes
Updated on 14 May 2021 à 8:26 8 h 26 min

Ituri : longtemps occupé par les miliciens FPIC et FRPI, Nyakunde désormais “sous contrôle” de l’armée, 13 rebelles tués et 14 capturés

- Publicité-

Autrefois occupé pendant longtemps et dévasté par la coalition rebelle FPIC et FRPI, la localité de Nyakunde, près de Marabo, à plus ou moins 50 km au sud de Bunia est désormais “sous contrôle” des FARDC. C’est à la suite d’une offensive militaire menée ce dimanche 02 mai contre cette coalition des milices dans la chefferie d’Andisoma, en territoire d’Irumu, apprend-on de l’armée.

Les forces loyalistes annoncent en même temps avoir tués treize (13) combattants de la milice « Force Patriotique et Intégrationiste du Congo » (FPIC) au cours de combats qui se sont déroulés pendant plus d’une heure ce même dimanche 02 mai 2021 dans la localité de Nyankunde.

Selon le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri, le bilan fait également état de sept (7) combattants rebelles blessés et quatorze (14) autres arrêtés par les forces régulières. Ces affrontements ont permis à l’armée de libérer le Centre médical évangélique de Nyankunde.

“Les combattants FPIC en coalition avec ceux de la « Force de Résistance Patriotique de l’Ituri », FRPI, ont connu des pertes énormes dans leur rang suite aux offensives impitoyables de forces armées de la RDC. Ces rebelles ont été délogé du village et ses environs.” a-t-il expliqué.

Pour sa part, le médecin de l’hôpital Nyakunde félicite l’armée et indique être restés seulement à 4 médecins dans cet hôpital afin d’apporter secours à certains malades. Des infirmiers n’y vivaient plus à raison d’une précarité sécuritaire.

“Votre présence (armée) ici est une grande fierté. Quand nous voyons nos loyaux militaires à côté de nous pour nous apporter la sécurité dans notre milieu qui était longtemps sous menaces de l’insécurité.” a-t-il souligné.

Il sied de rappeler que ces combats interviennent quelques jours après que le Président de la République a pris la décision de “l’État de siège” dans les provinces de l’Ituri et du Nord Kivu, théâtre de tueries en série.

Serge SINDANI

- Advertisement -
- Advertisement -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection