PUBLICITÉ

La police lance un avis de recherche contre Thys Mumba

Un avis de recherche a été lancé ce samedi 01 mai 2021 par la Police Nationale Congolaise (PNC) à l’encontre de Thys Mumba, membre de la famille présidentielle.

Dans une vidéo qui a suscité un tollé sur les réseaux sociaux depuis le mardi dernier où on y voit Thys Mumba proféré des menaces voire même des injures, contre les forces de l’ordre sur le Boulevard du 30 juin, dans la commune de la Gombe pendant les heures du couvre-feu.

- Publicité-

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) s’étant saisi de la vidéo avait alors identifié Thys Mumba et Paul Mumba comme auteur de ces actes.

« Quand l’agent de l’ordre, dépositaire de l’autorité publique, chargé d’incarner le RESPECT de la loi est pris pour CIBLE, c’est la loi qui est violée et c’est l’autorité de l’Etat qui est dégradée. L’auteur d’un tel acte doit être poursuivi pour outrage à agent public », avait interpellé le député national, Claudel Lubaya, le vendredi 30 avril.

À cet effet, le Général Sylvano Kasongo, commissaire divisionnaire adjoint de la Police Nationale Congolaise (PNC) et chef de la Police à Kinshasa, a instruit aux agents de l’ordre, à travers un document signé, d’aller à la découverte Thys Mumba et l’amener à l’état-major Commissariat Provincial de la Police ville de Kinshasa, au groupe de la Lutte contre la Criminalité et stupéfiants (Gp LGS) ou au poste de la police le plus proche sous bonne escorte ou encore appelé la police au (+243) 815000900.

Hier vendredi 30 avril, le Général Sylvano Kasongo avait déposé plainte pour voie de fait, outrage et insulte.

Peu avant ce même vendredi, Thys Mumba avait dans une autre vidéo enregistré fait ses mea-culpa au Chef de l’État ainsi qu’à toutes personnes tout en justifiant ses actes.

« Je suis Thys Mumba, je viens apporter quelques éclaircissements sur l’incident qui s’est produit dans la nuit du 25 avril 2021. Avant tout, je tiens à présenter mes excuses au Président de la République, pour son nom qui a été mêlé dans cette affaire. Je demande pardon encore à la Police Nationale Congolaise (PNC) et aux parents qui ont suivi cette vidéo choquante, surtout aux mamans. Les mamans, je n’avais fait que rétorquer aux insultes qui m’ont été adressé, on a insulté votre sœur et ça m’avait fais mal. Je ne fais que protéger mon père, un homme âgé de 71 ans qui était victimiser. Je ne pense pas qu’un enfant aurait pu l’abandonner, tout en chassant qu’il est diabétique, hypertendus. Ça m’avait vraiment fait de la peine de voir comment il était brutalisé. Moi, je ne fais que le protéger », avait expliqué Thys Mumba.

Dominique Malala | @malaladominiqu1

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU