Sama attendu ce lundi à l’Assemblée Nationale pour présenter les 343 actions de son Gouvernement

- Publicité-

Jean-Michel Sama Lukonde va présenter son programme d’actions du Gouvernement ce lundi 26 avril 2021 devant les élus nationaux à Kinshasa (RDC). Il est attendu cet avant-midi.

Ce programme reprend 343 actions, arc-bouté sur 15 piliers regroupés en 4 grands secteurs, à savoir : politique, défense et sécurité ; le secteur économique et finances ; la reconstruction et, le secteur social et culturel qu’il résume dans un credo : « un État fort, prospère et solidaire ».

À lire Jean-Michel Sama dans son document, ces 343 actions du Gouvernement sont sélectionnées en fonction de leur impact et de leur visibilité, parmi lesquelles certaines sont jugées prioritaires et emblématiques.

En parcourant ce programme de 64 pages, l’on découvre par exemple qu’en ce qui concerne la politique, la défense et la sécurité, le Premier Ministre prévoit la pacification du pays et la promotion de la réconciliation, de la cohésion et de l’unité nationale. Ceci passe par l’éradication totale des germes de l’insécurité à travers le territoire national, selon ses propres termes, notamment dans le Nord-Est de la RDC. Ainsi il veut pour sa gouvernance, d’après le contenu de son document, mettre sur pied une politique de défense et de sécurité qui va s’appuyer sur 6 fonctions stratégiques à savoir : « Connaître – Prévenir – Anticiper – Dissuader – Protéger – Intervenir ».

En plus de réhabiliter et de reconstruire les infrastructures militaires, le Chef de l’exécutif national dit vouloir mettre à jour le plan de réformes des Forces Armées et de la Police Nationale puis, adapter les lois de programmation militaire et policière, afin d’en sortir un nouveau plan de référence baptisé « Une Nation – Une Armée – Une Police », assorti d’un budget conséquent.

Dans le secteur économique et financier, Jean-Michel Sama dit vouloir lutter contre la corruption et les crimes économiques, améliorer la gouvernance dans la gestion des ressources naturelles, des entreprises du portefeuille et des finances de l’État. Aussi, il vise l’amélioration du climat des affaires et la promotion de l’entrepreneuriat et de la classe moyenne. La diversification de l’économie et la création des conditions d’une croissance inclusive se retrouvent au 7ième pilier de son programme.

Quant à la reconstruction, le Gouvernement Sama prévoit la modernisation des infrastructures de base et l’aménagement du territoire national, en mettant en place une politique cohérente des investissements continus en infrastructures de base et communautaire. Les transports et communications par routes, rails, ports, aéroports verront leurs infrastructures s’améliorer, sans oublier la promotion et le développement des technologies de l’information et de la communication qui figurent en bonne place de ce programme. Et tenant compte des engagements de la RDC au sommet de Paris sur l’environnement, Sama Lukonde prévoit de lutter contre le changement climatique et créer des conditions d’un développement durable pour tous ces projets de développement de la RDC.

Enfin, sur le plan social et culturel, le Premier Ministre envisage de mettre en place une stratégie pour améliorer les conditions sociales avec comme principaux axes : l’éducation, l’accès aux soins de santé pour tous et l’assurance d’une couverture de santé universelle. Selon lui, ceci pourra être possible, car il prévoit l’accès à l’emploi pour tous, l’accès aux services sociaux de base, la protection sociale, etc. Le développement du secteur de l’eau, de l’électricité y compris.

La lutte contre la pauvreté et la marginalisation sociale, l’autonomisation de la femme et la promotion de la jeunesse, la promotion de la culture, des arts, des sports et des centres de loisirs, sont des points que le nouveau Premier Ministre a pris en compte sur le plan social et culturel pour boucler son programme de gouvernance de l’Union Sacrée pour la Nation.

- Advertisement -

Jean-Michel Sama Lukonde avait déposé le programme de son Gouvernement le 20 avril dernier au bureau de l’Assemblée nationale.

Selon l’article 90 de la Constitution congolaise, « lorsque le programme [du gouvernement, NDLR] est approuvé à la majorité absolue des membres qui composent l’Assemblée nationale, celle-ci investit le Gouvernement ».

Samedi 24 avril, le Chef de l’Etat a rencontré les Députés nationaux membres de l’Union Sacrée de la nation à la Cité de l’Union Africaine, pour leur montrer combien il est bloqué dans ses démarches de pacification de l’Est de la RDC. Ainsi, il leur a fait comprendre qu’il a besoin d’un Gouvernement en urgence. Le Président les a par conséquent invité à investir le Gouvernement Sama. Ce qui est attendu cet après-midi.

Dominique Malala

notre sélection