PUBLICITÉ

RDC : John Numbi officiellement recherché pour l’assassinat de Chebeya et Bazana

Après deux invitations de la Justice militaire congolaise auxquelles il n’a jamais répondu, le Général John Numbi fait désormais officiellement l’objet d’un avis de recherche. Et le motif ne laisse plus place aux débats : il est recherché pour association de malfaiteurs et assassinat de l’activiste des droits de l’homme, Floribert Chebeya et de son chauffeur, Fidèle Bazana.

C’est le contenu d’un document signé depuis le 14 avril dernier par l’Auditeur Général près la Haute Cour Militaire, le Lieutenant-Général Lucien René Likulia Bakumi. Ce dernier a lancé un avis « d’actives recherches » à l’égard du Général d’Armée John Numbi Banza Ntambo.

- Publicité-

« Le précité (John Numbi) est poursuivi des chefs d’association de malfaiteurs et d’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. Faits prévus et punis par les articles 45, 156, 157 et 158 du Code Pénal Ordinaire Livre II tel que modifié par l’OL n°68/193 du 03 Mai 1968 », note l’Auditeur Général qui poursuit : « En cas de découverte, l’appréhender au corps et l’acheminer sous bonne escorte à notre Office à l’Auditorat Général près la Haute Cour Militaire sis Avenue CADECO n°36 dans la commune de la Gombe ».

Par ailleurs, le Lieutenant-Général Likulia Bakumi a ordonné de saisir, pour recel de malfaiteurs, toute personne ayant procuré logement, hébergement ou retraite au Général John Numbi.

En effet, John Numbi a pris la poudre d’escampette depuis début mars 2021, après avoir récemment été pointé du doigt par de nouvelles révélations dans l’affaire de l’assassinat en 2010 de l’activiste des Droits humains Floribert Chebeya et de son Chauffeur Fidèle Bazana. Le Général John Numbi s’est réfugié depuis deux semaines au Zimbabwe, avait-on appris de l’activiste des Droits de l’Homme Georges Kapiamba le 20 mars dernier.

À en croire ce Président de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), John Numbi « a fui, sachant que la justice allait mettre la main sur lui ». Il a suggéré il y a quelques semaines à l’administration Tshisekedi et à la communauté internationale d’exercer la pression sur le Zimbabwe en vue d’obtenir son extradition. Mais avant de se rendre « au Zimbabwe », John Numbi s’était d’abord retranché dans sa ferme de Lubumbashi.

Voilà près de onze ans que l’assassinat de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana hante la vie du Général Numbi. En janvier dernier, de nouvelles révélations faites par Radio France Internationale sur le lieu présumé où serait enterré le corps du Chauffeur Fidèle Bazana ont remis la question à nouveau sur la table. Voyant le rouleau compresseur déployer désormais une inexorable marche vers lui, John Numbi, 59 ans, avait alors plutôt préféré prendre ses jambes à son cou.

Étant l’un des hauts-gradés les plus proches de l’ancien Président congolais Joseph Kabila, John Numbi est régulièrement soupçonné d’être le commanditaire de ce crime devenu emblématique la dernière décennie en RDC. En effet, c’est avec lui que Chebeya et Bazana avaient rendez-vous le soir du drame. Numbi a toujours nié avoir joué le moindre rôle dans le meurtre du Directeur de l’ONG La Voix des Sans Voix (VSV) et de son chauffeur.

Hervé Pedro

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

1 COMMENTAIRE

  1. SANS SECOURS, ILS MEURENT.
    Sans secours ils meurent,
    Sans considérations, ils tombent
    Qui parlera de nos tombes
    Le droit international est une tombe
    Une tombe purement congolaise.
    Car sans bruit ils trépassent.
    Oui, ils meurent au vu du monde

    Sans secours ils meurent.
    Les congolaises et congolais
    Le monde est calme,
    Très calme et dise qu’il lutte contre le surpeuplement
    En oubliant que la Chine
    Est plus peuplée que l’Afrique entière
    Ils nous tuent et personne n’en parle
    Tout le monde est calme,
    Très calme devant les sangs des Congolais
    Sans résonance ils outrepassent.

    Sans secours ils meurent
    Le Congo est devenu une boucherie humaine
    Une boucherie humaine à ciel ouvert,
    Les mamans et sœurs congolaises se font décapitées
    Personne n’en parle, personne ne défend
    Où est le droit de l’homme,
    Où sont les juristes, ou sont-ils.
    Mon peuple meurt sans secours.

    Sans secours, ils tombent
    Sans secours nos sœurs sont éventrées
    Sans secours, nos parents sont morcelés
    Fractionnés, segmentés et morcelés comme du bétail
    Les fœtus se fond extraient sauvagement
    Et ceux qui s’échappent par miracle à cette extraction sauvage
    Naissent dans des conditions les plus inhumaines
    Avec toutes les chances de finir leurs courts séjours terrestres
    Broyé dans un mortier ou simplement coupé comme un cochon.
    Misérable court séjours passé sous la belle étoile
    Sans secours ils meurent
    Et meurent sans tambours battant.

    Ils meurent et tombent chaque jour
    Chaque nuit, ils meurent personne n’en parle,
    Congolais, sommes-nous réellement humain ?
    Deux experts Américains Meurent
    Le monde entier en ébullition
    1000 Congolais tombent
    Un silence éternel apparaît,

    Ils tombent sans secours
    À l’Est de mon pays,
    Sans raisons et sans espoir d’un secours
    Nous avons perdus l’espoir de la vie à l’Est
    Les profondes inquiètes de multiples massacres et tueries
    Dans la partie Est du pays nous rendent désespérants.
    Sans toucher la misère et la pauvrette
    Les tueries sont grave à l’Est
    Sans rien faire, ils tombent
    Sans rient dire, ils meurent
    Dans la profonde pauvrette, ils trépassent
    Mais sous les coups des fusils,
    Ils tombent en masse et personne n’en parle
    Sous les coups de machette,
    Nos cœurs saignent
    La douleur est profonde et insupportable.
    Au secours, au secours, au secours….

Comments are closed.

spot_img

EN CONTINU