mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

Ituri: les FARDC repoussent des miliciens FPIC/Codeco à Nyara, 5 civils tués (Bilan provisoire)

- Publicité-

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) basées dans le secteur opérationnel de l’Ituri rapportent avoir repoussé ce mardi 20 avril, une attaque coalisée des miliciens FPIC et Codeco (Bon Temple) qui visait l’une des positions de l’armée régulière située à Nyara, à ± 6km de Bunia, dans le Groupement Ndena, chefferie de Babelebe dans le territoire de Djugu.

Ces affrontements ont causé une panique généralisée dans le chef de la population environnante notamment au village Shari, vidé de suite d’une détonation d’armes depuis 4 heures de ce même mardi. Les informations largement répandues sur la toile faisaient croire à une attaque rebelle de l’aéroport pour enfin pénétrer la ville de Bunia.

Contacté, Jules Ngongo, Porte-parole de l’armée en Ituri précise que l’attaque a plutôt eu lieu à Nyara. Pris de panique, la population courrait dans tous les sens pour fuir ces nouvelles incursions armées. Repoussés, les miliciens ont, dans leur fuite, tué 5 civils, et fait 8 blessés ainsi que quelques maisons incendiées, selon le Porte-parole.

« Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo ont mis en déroute une coalition de la milice FPIC et Codeco Bon temple ce matin lorsqu’elles ont tenté d’attaquer nos positions situées à plus ou moins six km à Nyara. Nous les avons mis en débandade. Nous poursuivons avec les opérations de traque. Aucun bilan n’est disponible, mais dans leur débandade, ils ont tué 5 civils innocents et blessé 8 autres. » explique le Lieutenant Jules Ngongo.

D’après ce speaker autorisé de l’armée en Ituri, la situation est de nouveau sous contrôle des FARDC. Par ailleurs, l’armée demande à la population de rester calme et de continuer de faire confiance à son armée. « Aucune milice ne peut faire face à l’armée. Nous sommes dans ces opérations… » souligne-t-il.

Serge SINDANI

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection