PUBLICITÉ

Certains groupes armés servent de « béquilles » aux ADF à Beni, selon le Général Chirimwami

Le Commandant des opérations Sukola 1 a affirmé qu’au sein des groupes armés locaux actifs dans la région de Beni, se trouvent ceux qui servent des béquilles aux rebelles Allied Democratic forces (ADF). Il a fait cette déclaration dans une interview accordée ce samedi 13 février à la presse locale. C’était dans le cadre de sa visite de réconfort aux troupes des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) à Mutwanga, dans le secteur de Rwenzori où l’activisme des rebelles ADF s’est accentué depuis la fin de l’an dernier.

Le Général Peter Chirimwami séjourne dans le Rwenzori après une attaque des groupes armés survenue vers 5h30 ce samedi 13 février contre l’une des positions militaires dans la même région.

« Je suis rapidement arrivé à Mutwanga pour réconforter nos troupes après une attaque par un groupe armé. Alors qu’on soupçonnait les ADF, curieusement, on a été surpris de voir que ce sont les enfants du terroir », a-t-il dévoilé à la presse. « L’analyse est que parmis les groupes armés que nous avons ici chez nous, il y a aussi les béquilles des ADF. C’est un paradoxe », s’étonne-t-il.

Le Général Chirimwami affirme cependant être dans la région pour « échanger avec la population locale. »

« La population doit comprendre que les efforts que nous sommes en train de faire ne peuvent être grands si on n’est pas avec la population », fait remarquer ce haut gradé de l’armée congolaise.

Et de poursuivre : « Au moins pour une fois, nous sommes contents que la population a vu les preuves parce que chaque fois qu’on parlait, les gens pensaient qu’on avait des envies envers les uns et les autres. Pourtant, nous dans notre système de recherche, on sentait qu’il y avait des ennemis qui servaient des béquilles aux ADF. On se disait que la population était infiltrée. »

Les FARDC ont neutralisé deux miliciens Maïmaï au village Murambi près de Mwenda, dans le secteur de Rwenzori en territoire de Beni (Nord-Kivu).

D’après le Commandant des opérations Sukola1 qui a livré l’information à la presse locale, ces Maïmaï ont été neutralisés après avoir tenté d’attaquer une position militaire de la place.

Le Général Peter Chirimwami indique qu’outre ces morts, plusieurs assaillants ont aussi été capturés par l’armée au cours des échanges des tirs. Il parle de 8 éléments capturés.

Le Nº1 des opérations Sukola 1 demande ainsi aux jeunes de se « désolidariser de l’ennemi », étant donné que parmi eux figurent des fils et filles qui collaborent avec les rebelles qui écument de manière ensanglantée la région de Beni.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU