Des militaires rwandais opèrent au Nord Kivu (Rapport ONU)

- Publicité-

Des militaires de la Force de Défense Rwandaise (FDR) sont présents en République Démocratique du Congo (RDC). Cette présence, signalée « dans les territoires de Nyiragongo, de Rutshuru et de Masisi a été confirmée par des officiers de la défense et de la sécurité, des sources issues de la MONUSCO, des ex-combattants des FDLR, des membres de la société civile et des chercheurs ». C’est ce qu’on peut lire dans un rapport du groupe d’experts des Nations Unies.

Selon ce document, l’armée rwandaise a mené des opérations militaires dans le Nord Kivu entre fin 2019 et début octobre 2020. En date du 2 octobre 2020, 60 membres de la FDR portant 18 mitrailleuses PKM et 4 lance-roquettes ont été observés sur le mont Rugomba, dans le territoire de Rutshuru.

Ces experts soutiennent avoir examiné divers éléments de preuve dont des documents, des photographies des images aériennes et rapportent avoir réalisé plus d’une vingtaine d’entretiens avec diverses sources.

À lire ces experts, les autorités congolaises sont au courant de la présence des éléments rwandais en RDC. Ils rappellent que dans une lettre datée du 22 avril 2020, adressée au dirigeant du Mécanisme conjoint de vérification élargi de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), le chef d’état-major des FARDC avait dénoncé cette présence rwandaise sur le sol congolais : « La lettre faisait référence à une violation de la frontière entre le Rwanda et la RDC par des membres de la FDR qui avaient installé un camp à Kabara, dans le territoire du Nyiragongo (province du Nord-Kivu) au début du mois », avancent-ils.

Se confiant à POLITICO.CD, le Député national et membre du comité PAJ défense et sécurité, Juvenal Munobo, est catégorique : « Il faut que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) s’activent. Il n’y a pas d’excuse. Il s’agit d’un devoir régalien et il en va de l’existence même de l’État ». Pour cet élu de Walikale, « en dépit du contexte politique actuel, il apparaît très urgent que le Gouvernement fournisse des explications sur les circonstances exactes de la présence de ces éléments rwandais sur le sol congolais. S’agit-il d’une incursion ? D’une invitation des autorités congolaises ? »

Juvenal Munobo reconnaît tout de même que les alertes sur la présence des militaires rwandais en RDC ne datent pas d’aujourd’hui. Plusieurs alertes ont été lancées depuis 2019, « mais là, c’est très sérieux. Il s’agit du groupe d’experts onusiens » qui tire la sonnette d’alarme.

Le Député national n’en revient pas. « Ce n’est pas la première fois qu’on reçoive des informations dans ce sens. L’année passée, la société civile avait alerté au sujet de Nyiragongo. Le baromètre Kivu Security avait aussi alerté. Mais c’est très sérieux. Il s’agit maintenant du groupe d’experts des Nations Unies, c’est-à-dire la communauté internationale dans son ensemble, dont la RDC est membre. On s’étonne. Comment ils peuvent se retrouver sur le sol congolais sans que les autorités congolaises puissent fournir la moindre explication », s’étonne Juvenal Munobo.

Stéphie MUKINZI

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

notre sélection

%d blogueurs aiment cette page :