jeudi, octobre 22, 2020
DRC
11,097
Personnes infectées
Updated on 22 October 2020 à 19:12 19 h 12 min
DRC
414
Personnes en soins
Updated on 22 October 2020 à 19:12 19 h 12 min
DRC
10,379
Personnes guéries
Updated on 22 October 2020 à 19:12 19 h 12 min
DRC
304
Personnes mortes
Updated on 22 October 2020 à 19:12 19 h 12 min

Les États-Unis ajoutent 6 millions de dollars pour la destruction des armes conventionnelles en RDC

- Publicité-

C’est dans un communiqué de Presse de l’ambassade américaine en RDC, paru ce 22 octobre 2020 et transmis à Politico.cd, que l’annonce a été faite.

« Le gouvernement des États-Unis annonce l’octroi de 6 millions de dollars de plus pour le
financement de programmes de destruction d’armes conventionnelles et de gestion des stocks
d’armes en République démocratique du Congo (RDC) », lit-on.

En somme, les États-Unis ont donc déboursé
près de 36 millions de dollars depuis 2002 à l’amélioration de la sécurité et de la
responsabilisation en matière d’armes, à la destruction des excédents de munitions et des
munitions obsolètes et au retrait de mines terrestres et de munitions non explosées en RDC.

« Depuis dix-huit ans, les États-Unis œuvrent à la promotion de la stabilisation et de la sécurité,
en particulier dans l’Est du Congo, grâce à des interventions humanitaires de déminage et en
endiguant la prolifération illicite des armes légères et de petit calibre. Dans le cadre de notre
Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité, nous sommes fiers de poursuivre ce partenariat
avec le gouvernement de la RDC », a indiqué l’ambassadeur américain Mike Hammer.

Et d’ajouter :

« Les États-Unis ont
amélioré la sécurité de 81 centres de stockage d’armes, assuré la formation de près de 200
commerçants et détruit plus de 1.700 tonnes de munitions excédentaires et 180.000 armes de
petit calibre excédentaires. Ces efforts ont permis concrètement de sauver des vies et de protéger
les individus contre d’éventuelles blessures ».

Ces nouveaux investissements des États-Unis s’appuient, note le communiqué, sur les partenariats existants avec les
Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et la Police nationale du
Congo (PNC) en vue d’améliorer leur gestion d’armes et de stocks de munitions.

« Les États-Unis
ont notifié ces activités comme l’exige le processus de notification du Conseil de sécurité de
l’ONU relatif à l’embargo sur les armes », affirme-t-il.

Sur ces ressources supplémentaires, soit 4,6 millions viendront appuyer les efforts du Groupe
consultatif sur les mines « The Mines Advisory Group » (MAG) pour :

  1. La construction ou la rénovation de 72
    structures de stockage dans l’est du pays et la région de Kinshasa ;
  2. La formation de 166 membres
    du personnel ;
  3. La destruction d’excédents d’armes et de munitions.
- Advertisement -

L’ambassade d’Etats-Unis en RDC estime que ce projet permettra d’éviter
que des armes du gouvernement congolais puissent tomber entre les mains de groupes armés. Il pourra améliorer la
gestion des stocks et réduire le risque d’explosions accidentelles de dépôts.

« La somme restante, 1,4 million de dollars, sera consacrée à l’extension d’un projet existant avec
le Centre régional des armes légères dans la Région des Grands Lacs, la Corne de l’Afrique et les
États voisins (Regional Centre on Small Arms) chargé de marquer les armes détenues par le gouvernement dans
les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri, en partenariat avec la Commission
nationale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre et la réduction de la violence
armée (CNC-ALPC) », peut-on lire.

Le marquage des armes facilite, relève l’ambassade, les efforts de traçage et renforce la
responsabilisation.

« Les États-Unis sont le leader mondial de la destruction des armes conventionnelles, avec la
fourniture de plus de 3,7 milliards de dollars à plus de 100 pays depuis 1993 en vue de faire
progresser la sécurité, la stabilité et les priorités du développement économique », conclu le communiqué.

Hervé Pedro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...