PUBLICITÉ

Le VPM, Ministre a.i de la justice dit n’avoir pas été informé que Vital Kamerhe a frôlé le pire

Alors que les rumeurs sur la santé du Directeur de cabinet du Chef de l’État Vital Kamerhe semble s’empirer, le vice-ministre de justice Bernard Takaïshe jouant l’intérim du VPM Tunda démissionnaire, soutient n’avoir jamais était saisi sur le cas d’une probable évacuation du Directeur de Cabinet du Chef de l’État Vital Kamerhe pour les soins appropriés.

« Je n’ai pas été informé que (Vital Kamerhe a frôlé le pire). Je sais qu’il est pris en charge par un hôpital de la place. J’attends d’être informé », révèle le ministre a.i de la Justice sur TOP CONGO FM.

- Publicité-

Bernard Takaïshe rassure sur Top Congo FM qu’aussitôt avoir été informé de cette situation, « je prendrai toutes les dispositions pour répondre à la préoccupation de Vital Kamerhe au cas où sa situation s’avérait vraie ».

Il révèle même que pour le cas de Sammih Jammal (condamné dans la même affaire que Vital Kamerhe), « j’ai été informé, j’ai été saisi par le directeur de prison et lui ai demandé de prendre toutes les dispositions possibles pour qu’on l’évacue vers un hôpital de la place pour qu’il se fasse soigner normalement et de prendre toutes les mesures sécuritaires pour qu’aucune tentative de se soustraire (à la justice) ne soit opérée ».

Dimanche 18 octobre 2020, l’avocat de Vital Kamerhe alertait, sur Top Congo FM, que son client « souffre des complications respiratoires et de cardiopathie » et a sollicité son évacuation, de toute urgence, à l’étranger pour des soins appropriés.

Sur Twitter, Michel Moto, son assistant particulier alertait : « ce weekend, on a frôlé le pire ».

Le toujours directeur de cabinet du Chef de l’Etat est condamné à 20 ans des travaux forcés et à 10 ans d’inéligibilité  « pour détournement des deniers publics » dans le cadre de l’exécution des travaux du programme d’urgence de 100 jours du président de la République. Il a fait appel de sa condamnation.

Thierry Mfundu

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU