dimanche, octobre 24, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 23 October 2021 à 23:26 23 h 26 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 23 October 2021 à 23:26 23 h 26 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 23 October 2021 à 23:26 23 h 26 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 23 October 2021 à 23:26 23 h 26 min

l'info en continu

Affaire détournement des fonds de TRANSCO : L’ODEP va confirmer sa dénonciation ce lundi 12 octobre

- Publicité-

L’observatoire de la Dépense Publique (ODEP) va confirmer sa dénonciation ce lundi 12 octobre à 14h00, à la demande du parquet général de Matete.

Cette plate-forme de l’organisation de la société civile de la RDC, œuvrant dans le secteur des finances publiques appelle les autres membres de la société civile disponibles à se joindre à elle.

- Publicité-

« À la demande du parquet général de Matete, nous allons confirmer notre dénonciation ce lundi 12 octobre à 14h. Les collègues de la société civile disponibles peuvent se joindre à nous », a tweeté ce dimanche 11 octobre l’ODEP.

Il sied de rappeler que l’Observatoire de la Dépense publique avait déposé le mercredi 1er octobre 2020 dernier, une dénonciation sur la « magouille financière orchestrée au sein de la société Transco » au niveau du Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa Matete.

Le président du conseil d’administration de l’ODEP,  Florimond Muteba, avait déclaré que cette dénonciation a été accompagnée de 130 pièces à conviction.

Cette plainte fait suite au rapport de l’ODEP dénonçant la gestion calamiteuse de TRANSCO depuis la passation des marchés jusqu’à ce jour.

L’ODEP avait reproché à l’ancien Premier Ministre, Augustin Matata Ponyo d’avoir approuvé, dans la confusion totale, le marché d’acquisition des 500 bus Transco, attribué à la société égyptienne Tractafric Motors SPRL et le recrutement de la Régie Autonome de Transport Parisien (RTP), pour en assurer l’assistance technique. 

Deux anciens ministres de Transport et voies de communication ont été pointés du doigt pour avoir acheté les bus en violation de la procédure des marchés publics et pour avoir ordonné, en décembre 2018, un emprunt de 910.000 $ auprès de la banque privée Rawbank.

Cet argent a été utilisé selon l’ODEP pour la campagne électorale en lieu et place de la relance de la société.

Les dirigeants anciens et actuels de TRANSCO dont les DG et les Directeurs ont aussi été cité dans ce rapport.

En réaction à ce rapport de l’ODEP, l’ancien ministre des Transports José Makila a déposé une plainte contre l’ODEP. Il accuse cette organisation de la société civile de diffamation.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU