mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min

« Si on prend l’hypothèse qu’il y a faux en écriture, il y a lieu pour le Parquet d’ouvrir l’enquête pour savoir qui a fait cela et pourquoi » Théodore Ngoy sur les plaintes démenties

- Publicité-

Le candidat à l’élection présidentielle 2018, Théodore Ngoy a réagi ce mercredi 09 septembre 2020 sur les plaintes démenties par le parquet général près la cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

Intervernant sur la radio Top Congo FM, ce professeur de droit ne croit pas (que sa convocation au Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, avec Martin Fayulu, est une) fake news.

« J’ai reçu deux agents à qui j’ai demandé de me présenter des cartes d’identité, des cartes de service. C’est vrai qu’ils les ont présentées de loin. D’abord, je ne les ai pas faits entrer parce que je les trouvais suspects. C’était à la fenêtre d’un de mes bureaux sur l’avenue des Orangerais à côté du cimetière de la Gombe. J’ai même pris leurs noms », a-t-il relevé sur Top Congo FM.

C’est pourquoi, il demande au parquet d’ouvrir enquêtes s’il s’avère qu’il y a eu faux en écriture.

« Si on prend l’hypothèse qu’il y a faux en écriture, il y a lieu pour le Parquet d’ouvrir l’enquête pour savoir qui a fait cela et pourquoi », a-t-il déclaré.

Théodore Ngoy qui dit être victime des agressions, affirme que le Parquet doit savoir si cette agression est orchestrée par qui.

« c’est déjà une agression contre nous. Je reçois des menaces. Le Parquet doit savoir si cette agression est orchestrée par qui. Le Parquet doit le savoir », dit il et d’ajouter: « s’il s’avère que ces signatures sont celles des officiers du ministère public, on doit aussi nous expliquer pourquoi ces actes étaient sur les réseaux sociaux avant même qu’ils nous parviennent alors qu’ils sont couverts des secrets d’instruction ». 

Par ailleurs, Théodore Ngoy annonce une plainte contre le plaignant en l’occurrence le nommé Franck Kalolo, signataire de la plainte et son ONG.

« Je vais publier un communiqué dans quelques heures dans lequel je vais annoncer que j’ai saisi, par citation directe, le Tribunal de paix de Kinshasa/Gombe contre le nommé Franck Kalolo, signataire de la plainte et son ONG », a-t-il annoncé.

- Advertisement -

Dans sa plainte, Théodore Ngoy « voudrait savoir comment le fait, pour moi, de poser les actes de ma profession d’avocats peuvent se transformer en offense au Chef de l’Etat?. Monsieur Kalolo va être sur les faits qu’il a mis dans sa plainte ».

Deux convocations adressées à Martin Fayulu et Théodore Ngoy ont circulé, pour notamment « outrage au Chef de l’Etat », sur les réseaux sociaux avant d’être démenties par le Parquet et la police nationale congolaise.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...