dimanche, octobre 24, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 24 October 2021 à 5:26 5 h 26 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 24 October 2021 à 5:26 5 h 26 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 24 October 2021 à 5:26 5 h 26 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 24 October 2021 à 5:26 5 h 26 min

RDC : Dan Gertler blanchi par la justice américaine dans le dossier où il était accusé de corruption par les actionnaires américains de Glencore

- Publicité-

L’homme d’affaires israélien, Dan Gertler, a été blanchi par la justice américaine dans le dossier où il était accusé de corruption par les actionnaires américains du géant minier suisse Glencore. Ils voulaient être indemnisés de pertes en bourse qu’ils imputaient à des soupçons de corruption entre Glencore et Gertler en RDC.

C’est la juge Susan Wigenton du Tribunal de NewJersey qui a rejeté l’action qui visait à obtenir une compensation pour les pertes boursières dans les opérations effectuées en RDC Congo qui, pour les plaignants, étaient les résultats de la corruption impliquant Dan Gertler.

Le Tribunal du New Jersey a lavé l’homme d’affaire israélien, Dan Gertler, des soupçons de corruption porté par les actionnaires américains.

Le verdict du tribunal a été rendue le 31 juillet dernier.

Une décision qui prend à contre-pied l’action judiciaire intentée, deux ans plus tôt, par un groupe d’actionnaires américains de Glencore contre cette société et son ancien partenaire Dan Gertler.

Ce qu’il faut retenir est que le tribunal de New Jersey avait été saisi en 2018 par un groupe d’actionnaires du géant minier suisse. Ils soupçonnaient Dan Getler et sa société Glencore de corruption dans le business minier en RDC. Ils sollicitaient auprès du tribunal une indemnisation en compensation de pertes boursières qui, selon eux, résulteraient de cette corruption.

Saisie, la justice américaine a ouvert une série d’enquêtes contre Dan Getler et Glencore.

Ces enquêtes ont été menées d’abord par le Département d’État américain, ensuite par le Serious Fraud Office (SFO) de la Grande Bretagne en 2019 et, enfin, par le procureur général suisse en juin 2020.

Si la plainte a été jugée recevable, mais le tribunal s’est dit non convaincu par lesdits actionnaires sur des milliards de dollars réclamés en terme des dommages et intérêts.

- Advertisement -

Ces derniers ont toutefois décidé d’interjeter appel en Suisse où se trouve le siège social de Glencore dans les jours à venir.

Thierry Mfundu

notre sélection