lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 17:59 17 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 17:59 17 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 17:59 17 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 17:59 17 h 59 min

RDC: Quand l’ANR convoque Albert Lieke, porte-parole du Premier ministre, après avoir lu un communiqué

- Publicité-

D’après des sources concordantes à la Primature, le porte-parole du Premier Ministre, Albert Lieke a été par l’Agence Nationale de Renseignement (ANR). Cette convocation fait suite à une déclaration du Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba en rapport avec le contreseing du Ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, qu’Albert Lieke avait lu en sa qualité de porte-parole afin d’exprimer le désaccord de la Primature quant à la procédure qui a conduit à certaines ordonnances en l’absence de Sylvestre Ilunga.

« Au courant de la journée du vendredi 17 juillet 2020, alors que le Conseil des Ministres se tenait, plusieurs ordonnances ont été signées par le Président de la République et contresignées, pour le compte du Premier Ministre, par le vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, ont été rendues publiques sur la Radiotélévision nationale Congolaise, RTNC, à la grande surprise du Premier Ministre, sans que l’intérimaire ne l’en ait informé préalablement« , pouvait-on découvrir au point 3 lu par Albert Lieke.

Selon nos informations, Albert Lieke avait déjà été épinglé pour avoir lu le un autre communiqué dénonçant, cette fois-là, la convocation de Célestin Tunda Ya Kasende, l’ancien ministre de la Justice, à la Cour de cassation au motif d’avoir transmis au Parlement propositions de 3 lois dites Minaku-Sakata et ce, sans avis du Conseil des Ministres.

Joint par POLITICO.CD, un Conseiller du premier ministre, qui a confirmé l’information, a cependant annoncé que la convocation a été lévée ce vendredi. « Il n’est plus convoqué », dit-il.

L’ANR, qui a un nouveau dirigé depuis l’arrivée du président Félix Tshisekedi, s’est également fait remarquer il y a quelques semaines en perquisitionnant les locaux de la Cour constitutionnelle à Kinshasa, provoquant une vive polémique.

Hervé Pedro

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Nous faisons sans HONTE c’est dont nous condamnions sous un régime X sous acclamations fanatiques d’une frange de la population qui prétendait soucieuse du respect des textes

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...