lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min

RDC: L’ANR perquisitionne les locaux de la Cour constitutionnelle à Kinshasa

- Publicité-

L’Agence nationale de renseignements (ANR) a perquisitionné ce dimanche les locaux de la Cour constitutionnelle au centre-ville de Kinshasa, apprend POLITICO.CD des sources concordantes. Les services congolais de securité enquêtent autour de la confusion observée depuis plusieurs jours au sujet d’une présumée démission du président de la plus haute Cour de justice en République démocratique du Congo.

Des agents de l’ANR ont fait irruption ce dimanche à la Cour Constitutionnelle, cassant la porte principale pour s’introduire dans les locaux de la Cour. Ils auraient spécifiquement ciblé le bureau du juge-président Benoit Lwamba, confirme à POLITICO.CD un proche du juge congolais, qui n’est pas au pays. Une version corroborée par l’avocat Théodore Ngoy, dans un communiqué parvenu à POLITICO.CD ce dimanche.

« En ma qualité de Conseil habituel de Monsieur Benoit LWAMBA BINTU, Président de la Cour Constitutionnelle et Président du Conseil Supérieur de la Magistrature de la République Démocratique, je me fais le devoir d’informer l’opinion nationale et internationale que ce dimanche 12 juillet 2020, il est fait état de la présence des agents de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR, en sigle), venus à bord de deux jeeps, au siège et dans les locaux, inviolables, de la Cour constitutionnelle, comme le sont les documents et les archives de ladite Cour« , révele-t-il dans ce communiqué.

« Ils ont invité le Président intérimaire de la Cour constitutionnelle et le Directeur de Cabinet du Président de la Cour constitutionnelle, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, Monsieur Benoit LWAMBA BINTU, à se présenter aux bureaux de ce dernier, sans raisons claires et valables« , a-t-il ajouté.

Il y a une vive confusion en République démocratique du Congo autour du juge Bénoit Lwamba. Une lettre annonçant sa démission a fuité sur les réseaux sociaux, alors qu’une autre, signée par son Directeur de Cabinet, a apporté un démenti « aux rumeurs relatives à sa démission », tout en rappelant que son mandat, en cours, prend fin au mois d’avril 2021.

Selon nos informations, c’est pour enquêter autour de la situation que l’ANR a initié sa perquisition. Les services congolais soupçonnent le Directeur du cabinet du juge Lwamba d’avoir produit un faux document.

- Advertisement -
- Advertisement -

6 Commentaires

  1. Bonjour,
    Veuillez ne pas nous mettre cette ancienne photo de la cour constitutionnelle ou figure Kabila sur la photo au mur.
    Ce pays n’appartient pas au PPRD.
    Merci!

  2. Etat de droit? 60 ans après, cette notion de separation des pouvoirs.. n´entre pas encore dans le mental des congolais. La CIA ou le FBI qui va enitrer á la Cours Suprême des USA pour faire une enquête, c´est impossible á imaginer. L´ANR n´étant ni une police ni une service du pouvoir judiciaire, on se demande comment le parlement congolais va sanctioner cette faute et violation manifeste de la constitution.

  3. Il y a plus important que ça. C’est triste d’être borné à ce point. Faites un commentaire constructif Monsieur. Nous sommes en temps de crise. L’heure est au rendez-vous pour la promotion du pragmatisme dans l’accomplissement des grands projets de développement. Nous avons faim! Assez!!!

  4. Et puis ces profs d’universités vont encore nous embêter avec leurs théories? j’ai comme l’impression qu’en RDC les seules écoles qui comptent sont celles de l’enseignement technique. Car c’est très rare que les mécaniciens se contredisent ou fassent ce qu’ils ne disent pas. Mais au Congo même le magistrat le haut gradé du pays arrive à mentir. Quelle honte?

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...