lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min

RDC: Bahati Lukwebo appelle ses militants à se joindre aux manifestations anti-Ronsard Malonda

- Publicité-

Préoccupé par la situation politique et sécuritaire du pays, l’AFDC-A/Bahati Lukwebo appelle ses militants à participer aux manifestations pacifiques destinées à défendre la RD Congo. C’est contenu de la déclaration de la conférence des présidents du regroupement politique l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) faite à Bruxelles (Belgique), dimanche 05 juillet 2020 et signée par Bahati Lukwebo, président national statutaire et Autorité morale.

L’AFDC-A qualifie la désignation de Ronsard Malonda de « non consensuelle et précipitée ». Elle dit redouter l’expérience de 2018 où, lors des élections, elle a été victime d’une « tricherie et du vol de sa victoire dans plusieurs circonscriptions par le tripatouillage à la centrale électorale ». 

« Redoutant cette expérience malheureuse de la confiscation de la volonté de notre peuple, l’AFDC-A dénonce et rejette la désignation non consensuelle et précipitée de Monsieur Ronsard Malonda, candidat des confessions religieuses minoritaires, à la présidence de la CENI en complicité avec le bureau de l’Assemblée nationale, en violation une fois de plus de la Chambre basse du Parlement« , dit la déclaration signée par Modeste Bahati.

Cette plateforme politique exige l’examen du rapport des trois dernières séquences électorales, soit de 2006, 2011 et 2018, ainsi qu’un audit indépendant par une commission spéciale composée de délégués de la société civile, d’observateurs nationaux et de la dépense publique, de l’Inspection Générale des Finances, des délégués des Nations Unies suivi des réformes juridiques, organisationnelles et fonctionnelles de la CENI.

Cela doit se faire, selon l’AFDC-A, avant la désignation de nouveaux animateurs de cette institution d’appui à la démocratie. « À toute fin utile, aucun ancien membre de la CENI ne devra faire partie de la nouvelle équipe tant au niveau national que provincial. À quoi bon d’organiser les élections si les élus seront remplacés par des personnes nommées ? C’est tout simplement un coup d’État et une confiscation de la souveraineté du peuple », souligne-t-elle.

Le regroupement cher à Bahati Lukwebo rejette catégoriquement les propositions de lois Minaku et Sakata.

Elle a instruit ses députés nationaux et sénateurs à « ne participer à aucune réunion relative à l’examen desdites propositions qui visent à vider de sa substance le pouvoir judiciaire et à protéger des criminels économiques et violeurs des droits humains ». 

Sur la situation sécuritaire du pays, l’AFDC-A estime que les « querelles au sommet de l’État, particulièrement entre le Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH) empêchent le gouvernement d’assumer ses charges en matière de sécurité et de protection des frontières nationales ». 

Face à cette situation, l’AFDC-A appelle les institutions du pays à prendre leurs responsabilités en vue de « garantir la paix, la sécurité et l’État de droit pour attirer les investisseurs, booster la croissance économique et combattre la pauvreté du peuple ».

- Advertisement -

La position de l’AFDC-A sur la désignation de Ronsard rejoint celle de plusieurs partis politiques et plusieurs organisations de la société civile qui ont appelé à des manifestations à travers le pays pour dire « non » à l’entérinement de la candidature de Ronsard Malonda à la présidence de la CENI, exigeaient sa reforme et son audit.

Thierry Mfundu

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...