lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 10:59 10 h 59 min

Enquête sur Dan Gertler: Afriland First Bank dénonce Global Witness et PPLAFF, faisant à son tour des révélations accablantes

- Publicité-

Dans un communiqué envoyé à POLITICO.CD ce samedi 04 juillet 2020, la banque congolaise Afriland First Bank CD informe l’opinion publique en générale et sa clientèle en particulier, qu’une plainte a été déposée le 1er juillet 2020 auprès de Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal judiciaire de Paris à l’encontre des Associations Global WITNESS et PPLAAF pour des faits de:  Vol,  Abus de confiance, Chantage, Corruption privée, Dénonciation calomnieuse, Recel, Violation du secret bancaire,  Faux et usage de faux, Circonstances aggravantes de la bande organisée.

En effet, Afriland First Bank CD dit être  victime depuis le mois de mars 2020 de harcèlement de la part de ces deux organisations qui l’ont « menacé très explicitement de publier des faits parfaitement diffamatoires et ont tenté d’obtenir d’elle des informations confidentielles et protégées par le secret bancaire »

« La banque a pu constater et obtenir un certain nombre de documents laissant à penser que des fichiers lui appartenant avaient été volés par d’anciens salariés. Au regard des affirmations écrites péremptoires et mensongères de ces deux associations à destination de Afriland First Bank CD et d’autres personnes visées par leurs manœuvres, la Banque a pu constater la manipulation desdits fichiers dans la mesure où les affirmations de Global Witness et PPLAAF se trouvent contredites par des éléments de preuves irréfutables, communiqués au Procureur de la République près le Tribunal judiciaire de Paris », fait remarquer ce communiqué.

Depuis deux jours, les deux organisations internationales ont publié des enquêtes accusatrices à l’encontre de l’homme d’Affaires Dan Gertler et la banque Afriland First Bank CD opérant en RDC. Cependant, dans leurs publications, Global Witness et le PPLAAF n’avancent que des suppositions autour des leurs accusations. «  Notre enquête avec la Plateforme de Protection des Lanceurs d’Alerte en Afrique (PPLAAF) suggère que Gertler aurait réussi à se soustraire aux sanctions américaines et continuerait à opérer librement dans le secteur minier de la RDC. Les liens étroits qui l’unissent à certains individus puissants et influents, en RDC, lui ont peut-être permis de continuer à faire des affaires, tout comme son apparente utilisation d’un réseau international de blanchiment d’argent », écrit noir sur blanc l’organisation Global Witness.

Afriland First Bank CD note en effet cette « contradiction » observée dans ce rapport, où ces deux ONG affirment ne pas pouvoir prouver de façon irréfutable leurs accusations, qui ne sont pas du reste, une infraction criminelle. « Par sa plainte, Afriland First Bank CD entend par conséquent qu’une enquête judiciaire soit menée, avec toutes les garanties de transparence et d’équilibre dans la recherche de la preuve, et que de telles pratiques, si elles s’en trouvent confirmées, puissent être sévèrement réprimées », explique la banque.

Dans ce rapport parcouru par la rédaction de POLITICO.CD, les deux organisations ont néanmoins pris la nécessité de préciser que leurs accusations proviennent exclusivement d’anciens employés de la banque. Toutefois, de son côté, Afriland First Bank CDCD dit disposer également de documents troublants, attestant de pratiques « tout à fait singulières dans la recherche de preuves à travers l’expression de menaces explicites envers des tiers, propositions financières à des agents privés, manipulations de témoignages et chantage à la publication dans des organes de presse à diffusion internationale »

Selon Afriland First Bank CD, c’est au lendemain de son dépôt de plainte, que les deux associations ont mis leurs menaces à exécution par la publication d’un rapport extrêmement orienté dans le but de nuire. « Afriland First Bank CD en conteste évidement le contenu et se réserve la possibilité de réclamer réparation du préjudice causé devant toutes les juridictions compétentes », insiste ce communiqué.

Dans un communiqué sur son site internet, Global Witness a dénoncé la plainte de la banque congolaise, sans toutefois expliquer les contradictions soulevées et les accusations à son encontre.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...